Pékin ordonne la fermeture des entreprises nord-coréennes en Chine

Jeudi, 28 Sep, 2017

La Chine applique intégralement les sanctions des Nations unies contre la Corée du Nord, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère chinois du Commerce.

Soutenue par Pékin - le principal allié diplomatique de Pyongyang -, cette résolution entérine une huitième salve de sanctions onusiennes à l'encontre du régime de Kim Jong-Un.

Elle faisait suite au sixième essai nucléaire réalisé par Pyongyang, le 3 septembre, le plus puissant à ce jour et à l'origine d'une violente secousse tellurique ressentie jusque dans le nord-est de la Chine.

Sécurité sociale: la prévision de déficit 2017 s'améliore
Le déficit de la Sécurité sociale devrait diminuer de 3 milliards d'euros l'an prochain. Le déficit de la Sécurité sociale reste largement dans le rouge.

OFFICIEL - Leonardo nouvel entraîneur d'Antalyaspor
Quatre ans après avoir quitté le PSG (suite à un coup d'épaule sur un arbitre), Leonardo va reprendre du service . Le retour de "Leo", 48 ans, est attendu depuis un moment.

L'appli possède des centaines de données sur vous — Tinder
En mai 2016, plus de 70.000 profils de l'application américaine de rencontre OKCupid s'étaient ainsi retrouvés sur la toile .

Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet, le ministère indique en outre que toutes les sociétés nord-coréennes ou coentreprises implantées en Chine devront avoir fermé dans un délai de 120 jours après l'adoption du dernier volant de sanctions par les Nations unies, le 12 septembre.

Suite à un précédent train de sanctions, la Chine avait déjà interdit fin août aux firmes et ressortissants nord-coréens d'établir de nouvelles entreprises sur son territoire. Des Nord-coréens travaillent aussi en Chine.