Gaza: le Hamas prêt à négocier avec Mahmoud Abbas

Dimanche, 17 Sep, 2017

L'Autorité palestinienne (AP) a annoncé dimanche être prête à "assumer ses responsabilités" à Gaza, répondant ainsi au groupe terroriste palestinien Hamas ayant accepté les conditions exigées par le président Mahmoud Abbas, pour un accord de réconciliation avec son rival du Fatah après dix années de discorde. Il est également disposé à organiser des élections générales.

Le Hamas précise dans le texte qu'il restituera le pouvoir dans la bande Gaza au gouvernement d'union et que l'administration qu'il y a mise en place sera dissoute.

Le Hamas avait créé en mars dernier ce "comité administratif", formé de sept hauts responsables du mouvement pour gérer les affaires de l'enclave. Il avait été perçu par le président Abbas comme un gouvernement parallèle entravant la réconciliation, ce que le parti islamiste avait nié.

Depuis la création de ce comité, le président Abbas s'est efforcé d'affaiblir le Hamas et, dans cette épreuve de force, il a notamment bloqué ces derniers mois les versements de la facture de l'électricité fournie par Israël à Gaza, qu'il réglait jusque-là.

Selon son frère, le suspect est " innocent à 100%" — Disparition de Maëlys
Connu de certains convives pour ses liens avec le milieu de la drogue, l'ancien militaire parlait concrètement de cocaïne . Un témoin raconte que c'est dans cette pièce isolée qu'il a été vu en train de montrer à Maëlys des photos de ses chiens.

L'Atlético gagne dans son nouveau stade — Liga
Le Français est en effet devenu le premier buteur de l'histoire de l'Atlético de Madrid au Wanda Metropolitano, le nouveau stade des Colchonoros.

Le Prêt à taux zéro (PTZ) reconduit mais recadré en 2018
Pour la FFC, les contribuables de zones C et B2 sont ceux qui ont " le plus besoin des dispositifs mis en cause ". Le but est de permettre aux bailleurs sociaux d'emprunter à meilleur taux pour construire les logements sociaux.

Un dirigeant du Fatah, Azzam al-Ahmad, a évoqué par ailleurs une prochaine réunion entre les deux partis suivie d'une rencontre élargie aux autres factions palestiniennes, dans l'optique de discuter d'un document sur la réconciliation.

Cette annonce du Hamas a été faite quelques jours après une visite au Caire de son chef, Ismaïl Haniyeh, dont c'était le premier déplacement dans ce pays depuis son élection en mai.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a mené un conflit contre le Hamas au sujet de la bande de Gaza en 2007, qui a mené le Hamas a prendre le contrôle du territoire. Elle est à couteaux tirés avec le Hamas depuis que celui-ci l'a évincée de la bande de Gaza au prix d'une quasi-guerre civile en 2007. Elle est soumise depuis dix ans à un rigoureux blocus de l'Etat hébreu, doublé depuis 2013 d'une fermeture quasi permanente par l'Egypte de sa frontière.