"Faire payer les poids lourds en transit" — Borne

Dimanche, 17 Sep, 2017

"La loi mobilités pourra comporter des propositions sur le sujet", poursuit Élisabeth Borne qui lancera mardi, aux côtés d'Édouard Philippe, les assises nationales de la mobilité.

Solliciter financièrement les poids lourds parce qu'ils roulent, voilà qui rappelle la délicate question de l'écotaxe, projet bâti sur le principe du "pollueur-payeur" finalement abandonné par le précédent gouvernement.

Une loi sur les mobilités sera présentée au début de l'année prochaine, suite à ces Assises. Ces discussions mettront autour d'une table tous les acteurs du secteur, qui devront proposer des solutions pour améliorer les transports du quotidien, la priorité d'Emmanuel Macron.

Mélenchon absent, communistes et "insoumis" se fritent à la fête de l'Huma
Rappelant être lui-même "un vieux militant de gauche", il a ironisé: "C'est compliqué la gauche, quiconque prétend à l'hégémonie se casse les dents".

Hillary Clinton Is Done Trying to Be "Likeable" After the 2016 Election
She also spoke about how sexism may have played a factor in her stunning loss last November. Never in my lifetime has there been more misogyny on display than during the 2016 election.

Le "miraculé" tente un retour — Nicolas Dupont-Aignan
Maintenant, j'ai prouvé à mon électorat que je portais réellement le combat contre le système ", indiquait-il. Il a pris ensemble tous ceux qui ont gouverné pendant vingt ans, en gros les mondialistes, les européistes.

Elisabeth Borne, la ministre des Transports, annonce dans "le Journal du dimanche" que pour régler "l'impasse budgétaire à laquelle nous devons faire face", il faut "réfléchir à des ressources nouvelles comme, par exemple, trouver une façon de faire payer les poids lourds qui transitent par notre réseau sans participer à son financement".

En France, le réseau routier représente environ 10.000 kilomètres de routes non concédées, dont les deux-tiers nécessitent d'être rénovés. Dans le budget 2018, les investissements augmenteront de 200 millions d'euros, ils passeront de 2,2 milliards à 2,4 milliards. Voilà les routiers prévenus.