Violences en Birmanie: indignation et appel à la protection des musulmans Rohingyas

Samedi, 16 Sep, 2017

"Le Conseil de sécurité s'annonçait divisé: "la Chine, qui est le premier investisseur étranger en Birmanie, a réitéré son " soutien " à Naypyidaw (la capitale birmane) et loué " ses efforts pour préserver la stabilité de son développement national ".

Didier Burkhalter est "déçu mais pas surpris" par l'attitude d'Aung San Suu Kyi dans la crise avec les Rohingyas musulmans en Birmanie. Elle prononcera mardi un discours télévisé sur la situation dans l'Etat de Rakhine où l'ONU accuse le gouvernement de violations qui semblent être "un modèle de nettoyage ethnique". Il a réclamé 'des pas immédiats' pour faire cesser la violence.

L'ancienne lauréate du prix Nobel de la Paix s'est attirée les foudres de l'ensemble de la communauté internationale ces dernières semaines pour ne pas avoir pris la parole sur la situation de cette minorité musulmane vivant dans l'ouest de la Birmanie.

'J'appelle les autorités de Birmanie à suspendre les activités militaires et la violence et à faire respecter la loi', a pour sa part déclaré M. Guterres, au cours d'une conférence de presse à New York.

Confidences " Brigitte est la la part d'humanité d'Emmanuel Macron ", selon Philippe Besson
Bien qu'Emmanuel et Brigitte Macron se révèlent toujours aussi complices, cette dernière redoute de perdre son mari. Dans son livre, il va même jusqu'à citer Brigitte parlant d'Emmanuel comme un homme " romanesque et romantique ".

Systèmes de réseau de contrôle de carrosserie Kostal
La Société Kostal est parmi les entreprises leader dans le domaine de l’industrie automobile. Cependant, les systèmes de contrôle de réseau intérieurs sont tout aussi importants.

PHOTOS: Prince George arrives for his first day of school
Police are part of George's security detail, but Thomas's Battersea is responsible for its own security, the force noted. However, not even his royal status could protect him from a torture that most kids can't wait to have end: school.

L'ONU considère que les Rohingyas sont victimes d'une 'épuration ethnique' au Rakhine (aussi appelé Arakan), région historiquement en proie à des troubles communautaires et sujette à une nouvelle flambée de violences depuis fin août.

Ainsi, les Rohingyas sont contraints de fuir, par milliers, vers les frontières bangladaises, arrivant souvent affamés, mutilés et blessés par balles mais aussi par des mines antipersonnel utilisées par l'armée birmanes, ont rapporté des médias, citant des témoignages de personnes rescapés. Autorités locales et organisations internationales peinent à prendre en charge cette marée humaine, d'une ampleur sans précédent pour ce conflit.

Dans une lettre ouverte au Conseil de sécurité, une dizaine de prix Nobel ont appelé hier les Nations unies à " des actions audacieuses et décisives ". 'Nous vous demandons d'agir immédiatement pour faire cesser les attaques militaires aveugles sur des civils innocents', indique ce texte signé entre autres par le Bangladais Muhammad Yunus, la Pakistanaise Malala Yousafzai et le Sud-Africain Desmond Tutu.