Stéphane Bern deviendrait le "Monsieur Patrimoine" de Macron

Samedi, 16 Sep, 2017

L'animateur Stéphane Bern, qui doit visiter ce samedi matin le château d'Alexandre Dumas à Port-Marly (Yvelines) aux côtés d'Emmanuel Macron, s'apprête à endosser de nouvelles fonctions.

L'animateur Stéphane Bern va être chargé par l'Élysée d'établir une liste des monuments et des bâtiments en péril, révèle Europe 1. Au travers d'une lettre de mission et d'un objectif fixé sur six mois, le chef de l'État entend faire de l'animateur, incollable sur les reines et les rois de France, son " monsieur patrimoine ". Le présentateur télé devra également plancher sur un autre dossier: le financement des rénovations du patrimoine français, rénovations que l'État a de plus en plus de mal à assumer. "Son créneau: identifier en priorité les trésors méconnus du patrimoine français, ceux que les petits propriétaires ou les communes peinent à entretenir", poursuit la radio.

Les radars pourront maintenant flasher dans les virages
Cette nouvelle fonctionnalité a été homologuée par le laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE) le 25 juillet dernier. Depuis le début de l'année, 59 motocyclistes en plus sont décédés, comparé aux huit premiers mois de l'année 2016.

Averses et temps frais jusqu'à dimanche
Quelques orages seront également possibles localement, selon les prévisions de l'IRM, l'Institut Royal Météorologique. Le vent s'orientera au sud-ouest puis sud-sud-ouest et se renforcera à nouveau, devenant assez fort à parfois fort.

Tactique, Neymar, Mbappé, progression, Aulas, la conférence de Marquinhos avant PSG/OL
Apprendre la langue, aller vers les autres, ils le font très bien, ils sont très importants pour le groupe aujourd'hui. Ca manque encore d'un peu d'automatismes, surtout avec les nouveaux joueurs qui sont arrivés plus tard.

Proche d'Emmanuel Macron, Stéphane Bern faisait partie des convives du restaurant la Rotonde (photo) pour fêter les résultats le soir du premier tour de la présidentielle. Un recrutement "people " totalement assumé par l'entourage du président de la république: "Il ne nous a pas attendu pour défendre le patrimoine " explique à Europe 1 "Tant mieux si l'on peut mettre à profit sa notoriété ".