Irma : à Saint-Martin, Emmanuel Macron réside "comme les habitants" de l'île

Samedi, 16 Sep, 2017

Cette conseillère assure qu'elle a choisi elle-même l'endroit où Emmanuel Macron a passé la nuit, dans la maison d'un gendarme en l'occurrence.

En chute libre dans les sondages, Emmanuel Macron doit également faire face à la grogne de certains habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy qui estiment que le gouvernement a mal géré le passage de l'ouragan Irma.

Ces informations divergent assez de la version qu'a donnée RTL cette semaine, assurant que l'entourage du président avait particulièrement insisté sur les conditions sommaires de son séjour. "On m'a demandé où dormait le président, j'ai répondu qu'on lui avait fait une place à la gendarmerie", explique l'une de ses collaboratrices.

EL1 : Record de la piste pour Ricciardo, Vandoorne 11e
Derrière les Red Bull on trouve les Mercedes , celle de Lewis Hamilton (+0 " 703) devançant celle de Valtteri Bottas (+1 " 252). L'Australien a tourné en 1'40 " 852 et met plus d'une demi-seconde à son coéquipier, Max Verstappen (+0 " 556).

Patrick Chêne révèle être guéri du cancer
Bref, pour lui, ce sont ni plus ni moins que les " modestes héros de notre époque ". Il s'est annoncé à moi par un brusque changement sémantique.

Tactique, Neymar, Mbappé, progression, Aulas, la conférence de Marquinhos avant PSG/OL
Apprendre la langue, aller vers les autres, ils le font très bien, ils sont très importants pour le groupe aujourd'hui. Ca manque encore d'un peu d'automatismes, surtout avec les nouveaux joueurs qui sont arrivés plus tard.

Edifiés par cette histoire de lit de camp, de nombreux commentateurs ont en effet noté que le chef de l'Etat en faisait décidément trop dans le compassionnel. Plus drôle, l'épouse du militaire aurait été "très vexée" qu'on raconte que le Président avait dormi à la dure chez elle. Et qu'il a bel et bien été question de "lit de camp". Quant au seau d'eau avec lequel le président se serait lavé, il s'agirait en fait d'une réponse donnée par le chef de l'Etat à l'émission Quotidien.

Mais le journaliste de RTL maintient sa version. Il est vrai qu'ils n'avaient pas besoin de cela: les images du président en bras de chemise, évoluant à portée d'engueulade des sinistrés exaspérés suffisaient largement à alimenter la communication présidentielle.