Toshiba en passe de céder sa branche semi-conducteurs à Western Digital

Jeudi, 14 Sep, 2017

Toshiba, géant industriel japonais plombé par les déboires de la société nucléaire américaine Westinghouse rachetée en 2006 et finalement mise en faillite cette année, avait déjà exprimé fin juin sa préférence pour Bain Capital (associé à un fonds semi-public nippon, l'INCJ, et au fabricant sud-coréen de semi-conducteurs SK Hynix).

Le conglomérat japonais Toshiba, objet de rumeurs incessantes ces derniers mois, décidera mercredi de vendre sa filiale de puces-mémoires à un consortium nippo-américain intégrant Western Digital, affirme mardi un journal nippon ce que le groupe a immédiatement démenti.

"Nous avons signé une lettre d'intention dans le but d'aboutir à un accord définitif d'ici à la fin du mois, en accélérant les négociations", a expliqué le groupe dans un bref communiqué, à l'issue d'un conseil d'administration, peu avant la fermeture de la Bourse de Tokyo.

"Nous espérons parapher le plus tôt possible un accord définitif qui remplisse nos objectifs", a déclaré un vice-président de Toshiba, Yasuo Naruke. Il se contente d'indiquer que Bain lui a soumis une nouvelle proposition.

Un mort et 3 blessés lors d'une fusillade dans un lycée — USA
KREM ajoute que le tireur suspecté a été arrêté, citant le chef des pompiers Brian Schaeffer. Les autorités n'ont pas donné d'informations quant à l'âge de la victime et des blessés.

De nouveaux A321neo et l'arrêt de Düsseldorf — Cathay Pacific
L'A321, qui peut accueillir jusqu'à 240 passagers, est le plus grand de la famille des A320 . Cette dernière dessert 56 destinations en Asie, dont 28 en Chine continentale.

Matthieu Delormeau de retour sur TPMP... mais pas en tant que chroniqueur
Pour remplacer le programme, c'est Julien Courbet, le joker de Hanouna dans TPMP , qui prendra la relève. Reste là mon Niska (.) Je vais envoyer le son moi-même".

Courant août, après quelques échanges juridiques, Toshiba avait annoncé investir, seul, dans sa future usine de mémoire. L'Américain, qui a saisi la justice dans cette affaire, rappelle qu'il défendra jusqu'au bout l'intérêt de ses actionnaires. Mais il se dit que Western Digital aurait proposé 2 billions de yens (15,5 milliards d'euros).

Si Western Digital tient la corde, cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y a plus aucun espoir pour les deux autres groupes d'enchérisseurs dirigés par respectivement par Foxconn et Bain Capital (deux groupes dont fait partie Apple cette fois).

La branche mémoire de Toshiba est encore en vente, et le nom de son repreneur n'est toujours pas connu.

La signature d'un contrat de cession aurait lieu une semaine plus tard, le 20 septembre.