Eyraud secoué, Garcia menacé — OM

Jeudi, 14 Sep, 2017

Les deux gifles reçues à Monaco (6-1) puis face à Rennes (1-3) et les ratés du mercato estival ont laissé des traces comme en attestent les crispations entre Andoni Zubizarreta et Rudi Garcia. "Même pas un an après le rachat de l'Olympique de Marseille, nous tirons déjà la sonnette d'alarme", écrit le groupe du Virage Nord, lui aussi très remonté contre Jacques-Henri Eyraud et Rudi Garcia.

Dans un communiqué publié ce mardi soir, les South Winners ont apostrophé le président délégué de l'OM: " Que comptez-vous faire, Monsieur le Président Eyraud? (.) Après les promesses dictées depuis plusieurs mois par notre président Eyraud (...) nous constatons que l'OM Champions Project n'est qu'un gros nuage de fumée.

"L'OM ce n'est ni Disneyland, ni une société".

Il agresse des policiers en criant "Allah akbar" — Toulouse
Selon les premières informations, l'homme serait inconnu des services de police et aurait séjourné en hôpital psychiatrique. Arrivés sur place, les fonctionnaires ont également été attaqués par l'individu qui continuait à crier " Allah akbar ".

Matthieu Delormeau de retour sur TPMP... mais pas en tant que chroniqueur
Pour remplacer le programme, c'est Julien Courbet, le joker de Hanouna dans TPMP , qui prendra la relève. Reste là mon Niska (.) Je vais envoyer le son moi-même".

Dr Ernest Dabiré, coordonnateur des urgences à l'OMS Kinshasa, est notre invité
Affichage de messages de prévention anti-choléra dans le quartier de Pakadjuma à Kinshasa, en RDC, en 2016. Le constat dressé est alarmant.

Les South Winners ont, toujours via Twitter, supporté cette initiative et ont demandé aux supporters en Jean Bouin et Ganay de suivre le mouvement. Stop aux mensonges et autres belles paroles pour nous vendre du rêve, la tisane est terminée, et surtout il est temps d'arrêter au plus vite cette mascarade. Ce groupe de supporters semble avoir donné un coup d'épée dans l'eau.

Le kop de supporters des South Winners a tapé du poing sur la table par le biais d'un communiqué incendiaire adressé aux dirigeants de l'OM. Un entraîneur copieusement sifflé par les spectateurs du Stade Vélodrome, dimanche, alors que des banderoles fleurissaient à l'attention de la direction. Je n'ai rien à répondre, je travaille avec mon groupe. Avant de regretter la fracture entre le club et ses fans, qui devraient massivement bouder le rendez-vous européen de jeudi (entre 10 000 et 12 000 personnes seulement sont attendues): "C'est dommage pour l'affluence".