Juncker veut une autorité commune — Travailleurs détachés

Mercredi, 13 Sep, 2017

Pour y parvenir, il propose la création d'un organisme européen d'inspection et d'application des règles, estimant qu'"il y a quelque chose d'absurde à disposer d'une Autorité bancaire pour faire appliquer les normes bancaires, mais pas d'une Autorité commune du travail pour veiller au respect de l'équité dans notre marché unique". En effet, il a rappelé sa volonté à ce qu'il n'y ait pas "travailleurs de seconde classe" au sein de l'Union et que "ceux qui font le même travail, sur un même lieu, doivent toucher le même salaire". "Si une entreprise publique étrangère veut acquérir un port européen stratégique, une partie de notre infrastructure énergétique (.) ou une de nos sociétés dans le domaine des technologies de défense, cela ne peut se faire que dans la transparence à travers un examen approfondi et un débat", a plaidé M. Juncker. Cette idée n'avait cependant pas fait l'unanimité parmi les Etats membres. Certains pays du sud, comme le Portugal, la Grèce et l'Espagne, ont besoin d'argent pour "sortir la tête de l'eau" et craignent qu'une telle mesure n'entrave les investissements étrangers chez eux. Cette proposition cible tout particulièrement les investisseurs chinois, dont l'appétit pour les entreprises industrielles de pointe européennes a beaucoup inquiété ces dernières années.

Mercedes lancera 50 modèles et versions électrifiées d'ici 2022
L'an passé, Mercedes annonçait la création d'une marque de voitures électriques baptisée EQ, dont le premier modèle apparaîtra en 2020.

Boris Faure s'exprime sur son agression par M'jid Guerrab
M'jid El Guerrab est toujours député, mais a démissionné du parti de la majorité. Pendant de nombreuses années nous avons eu des relations de bonne camaraderie.

Pep leaves out Toure for 'sporting reasons'
Champions League football is back at De Kuip on Wednesday as group F begins with Feyenoord hosting Manchester City . Manchester City , while not having the worst group by any stretch of the imagination, will need a good start.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a invité mercredi la Turquie à libérer les journalistes emprisonnés dans le pays et à " cesser d'insulter " les dirigeants européens, lors de son discours annuel sur l'état de l'Union à Strasbourg. "Ce ministre européen de l'Economie et des Finances devrait coordonner l'ensemble des instruments financiers de l'UE lorsqu'un État membre entre en récession ou est frappé par une crise menaçant son économie", a-t-il continué. Nous n'avons pas besoin de structure parallèle. À 16 mois de la fin de son mandat, qui s'achèvera à la fin de l'année 2019, l'ancien président de l'eurogroupe a fixé une feuille de route ambitieuse.