Les tarifs aux péages autoroutiers vont encore augmenter dans deux ans !

Mardi, 12 Sep, 2017

C'est ce qui attend les automobilistes, à la suite de l'accord secret passé entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes.

Or quand à l'hiver 2014-2015, le gouvernement de Manuel Valls avait suspendu une hausse programmée des péages pour 2015, Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, s'était engagée à "rendre aux automobilistes un peu d'équité tarifaire" et avait promis qu'il n'y aurait d'augmentation des péages en 2016. C'est ce que contient un accord secret conclu entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes. Après négociation avec leurs représentants, une entente de sortie de crise est conclue.

Et surtout, écrit noir sur blanc, pour compenser le gel des tarifs en 2015 des "hausses de tarifs additionnelles (.) chaque année de 2019 à 2023". En échange, elles obtiennent une stabilité fiscale et une clause pour allonger la durée des concessions. Selon un rapport de l'Arafer, le surcoût pourrait atteindre 500 millions d'euros, entièrement à la charge des automobilistes.

Un gel des tarifs aussitôt attaqué en justice par les sociétés d'autoroutes. Selon les sociétés d'autoroutes, " l'Etat a bloqué les tarifs à l'occasion de la hausse prévue au 1 février 2015. Il prévoit que les sociétés d'autoroutes s'engagent à financer 3,2 milliards de travaux sur 10 ans. Un chiffre que les sociétés d'autoroutes contestent.

Les plans épargne-logement seront soumis au prélèvement à 30 % — Le Maire
Rien ne change pour les revenus produits par les versements antérieurs à la réforme, quel que soit leur montant", a garanti M. Dans ce dossier, le ministère de l'Économie et celui de la Transition écologique et solidaire avancent de concert.

Manifestation massive pour l'indépendance de la Catalogne — Espagne
Le slogan général de la manifestation était " une Diada pour le oui ". Le 11 septembre, c'est la Fête de la Catalogne. L'indépendance de la Catalogne...

Miss Texas critique Donald Trump en pleine élection de Miss America — Charlottesville
Découvrez, dans notre diaporama photos disponible juste au-dessus, tous les clichés de la nouvelle Miss America. Une sortie saluée mais qui n'a pas suffi à lui faire gagner le concours de beauté.

Pour compenser les effets du gel des tarifs?

Interrogée par France 2, Ségolène Royal déclare aujourd'hui qu'elle était contre cet accord, et nie l'avoir paraphé. Selon la chaîne toutefois, c'est bien sa signature qui apparaît au bas du document. Des bretelles d'accès, de nouveaux péages, la rénovation d'aires de repos financé en majorité, par de nouvelles hausses de tarifs. Voici ce que nous confie un des responsables: "Sur les 800 millions d'euros, il y a 87 millions qui sont des opérations qui figuraient déjà dans les accords initiaux. Il n'y a pas à faire payer l'usager une deuxième fois pour ces investissements qui sont une obligation contractuelle".

Selon l'Arafer, les coûts des travaux sont surestimés par les sociétés d'autoroutes. Pourtant dans l'Eure, où c'est le département qui a fait construire une nouvelle aire de covoiturage, les prix sont bien inférieurs. Par exemple, comment expliquer qu'une place d'aire de covoiturage soit estimée à 7 000€ sur l'autoroute Paris - Normandie alors qu'elle attient en moyenne 3 000€ dans le département de l'Eure.

Ce dernier suivra-t-il les avis de l'autorité de régulation? Le dernier mot ira au ministère des Transports qui doit valider ou non le montant des travaux annoncés.