La Corée du Nord lance de nouvelles menace contre les Etats-Unis

Mardi, 12 Sep, 2017

De son côté, la France prône des sanctions...

En juillet, il a tiré deux ICBM qui ont semblé mettre une bonne partie du continent américain à sa portée.

"L'attitude inconsidérée de la Corée du Nord est une menace planétaire qui requiert une réponse mondiale, ce qui inclut l'Otan", a déclaré, hier, le secrétaire général de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord, sur le 6e essai nucléaire mené le 3 septembre dernier par Pyongyang.

"Nous demandons à la Corée du Nord d'abandonner ses programmes nucléaires, ses programmes de missiles et de s'abstenir de procéder à d'autres essais, car il s'agit d'une violation flagrante de plusieurs résolutions de l'ONU sur la sécurité et d'une menace pour la paix et la stabilité", a ajouté M. Stoltenberg. "Mais notre patience a des limites", a plaidé l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Nikki Haley lors d'une réunion du Conseil de sécurité.

L'accord pour l'usine d'Amiens signé — Whirlpool
Depuis le 24 avril, des salariés bloquaient l'entrée poids lourd de l'usine d'Amiens en organisant un piquet de grève. Puis un accord entre WN et le géant américain de l'électroménager avait été annoncé en juillet .

Pour faire venir Asensio du Real Madrid, c'est 700 M€ minimum — PSG
Dans la presse de son pays, il s'est exprimé concernant le PSG: "J'ai un prix et je ne pense pas partir d'ici". Le jeune milieu offensif du #Real Madrid a déjà marqué 2 fois en 3 rencontres de Liga.

Lemar absent face à Leipzig — ASM
C'est officiel, le déplacement de Monaco à Nice samedi a été un vrai fiasco pour le champion de France. L'AS Monaco débutera la phase de poules de la Ligue des champions mercredi soir à Leipzig.

Ces tractations avec Téhéran constituaient selon la chancelière "une longue, mais importante période de diplomatie, qui a débouché "sur une fin satisfaisante", a-t-elle précisé dimanche".

La présidence sud-coréenne s'est félicitéE mardi de l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies d'une résolution renforçant les sanctions contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui a récemment procédé à son sixième essai nucléaire. Il prévoit un embargo "progressif" sur le pétrole destiné à Pyongyang, une interdiction d'importer son textile, des mesures liées aux expatriés nord-coréens et à l'inspection de navires suspects mais moins fortes que prévues dans un premier texte américain.

Mme Merkel a dit vouloir soutenir ces sanctions en vue d'inciter la Corée du Nord à s'asseoir à la table des négociations.

Le rapport dévoilé lundi par le groupe de huit experts chargé d'observer la mise en pratique des sanctions contre le gouvernement de Pyongyang fait état d'informations affirmant que le régime nord-coréen et le régime syrien auraient développé un partenariat autour du programme "des armes chimiques et conventionnelles interdites et des fusées balistiques " et pour la maintenance des fusées scud et du système de défense anti-missile syrien.