La grand-mère donnera naissance à son petit-enfant — GPA au Portugal

Lundi, 11 Sep, 2017

Selon l'hebdomadaire Expresso, la femme ayant réalisé cette demande, âgée de 30 ans, ne peut plus enfanter à la suite d'une endométriose sévère ayant nécessité une hystérectomie.

Le conseil portugais de la procréation médicalement assisté a donné son accord, samedi 9 septembre, à une femme de cinquante ans qui souhaitait aider sa fille à avoir un enfant.

La gestation pour autrui (GPA) est une méthode de procréation qui se pratique de la manière suivante. Et pour cette première fois, la mère porteuse sera également la grand-mère du futur bébé à naître. Avant son ablation de l'utérus, la jeune femme avait fait prélever et congeler ses ovocytes. C'est donc sa mère quinquagénaire qui va porter l'enfant de sa fille, son petit-enfant donc. Il faut maintenant l'avis de l'Ordre des médecins portugais.

Irma : "Ne tirez pas sur l'ouragan", implorent les autorités en Floride
Ainsi, samedi, le shérif du comté de Pasco, en Floride , a dégainé son téléphone et twitté un message d'avertissement. La page de l'événement a rapidement été inondée de 'memes' par des internautes approuvant avec enthousiasme l'idée.

Une première bande-annonce dévoilée — Fifty Shades Freed
Alors que ce film sortira dans les salles obscures au mois de février prochain, un premier teaser vient tout juste d'être dévoilé. Christian Grey et sa chère et tendre Anastasia sont bientôt de retour sur nos écrans dans Cinquante Nuances Plus Claires .

Thierry Ardisson fâche le fils de Pablo Escobar
Il poursuit: " Nul besoin d'ajouter à votre émission un kilo de " cocaïne " sous votre bureau en ma présence, sans mon accord ni m'en avoir informé ".

Qui peut prétendre à la GPA au Portugal?

.

Rappelons que la loi portugaise limite le recours à des mères porteuses aux cas de stérilité féminine liés notamment à l'absence ou au dysfonctionnement de l'utérus et sans contrepartie financière pour la mère porteuse.

Les deux parties concernées doivent signer un contrat écrit concernant les dispositions à prendre en cas de complication comme une malformation du fœtus ou une interruption volontaire de grossesse.