Nokia prévoit 597 suppressions d'emplois en France d'ici 2019

Jeudi, 07 Sep, 2017

Les deux autres filiales du groupe en France, Alcatel-Lucent Submarine Networks (câbles sous-marins) et RFS (radiofréquences), qui comptent 1.000 salariés supplémentaires, ne sont pas impactées.

Ils affecteront les fonctions centrales et support de ces sociétés, basées sur le campus de Paris-Saclay (dans l'Essonne) et à Lannion (dans les Côtes-d'Armor), tandis que les fonctions recherche-développement ne seront "pas concernées", a-t-elle précisé.

" Nokia s'efforcera de limiter autant que possible le nombre de départs contraints et mettra tout en oeuvre pour proposer des mesures d'accompagnement", a précisé le porte-parole.

Le groupe en difficulté chronique a choisi de repositionner la France en pôle d'excellence en matière de recherche-développement sur trois technologies clé: la 5G, la cybersécurité et l'internet des objets, a rappelé la porte-parole de la direction.

Alerte maximale dans les Antilles — Ouragan Irma
Saint-Martin est un territoire français de plus de 35.000 habitants situé dans la partie Nord de l'île de Saint-Martin. L'ambassade de France en Haïti conseille quant à elle aux touristes présents sur place de s'éloigner du nord de l'île.

Mali : des sanctions de l'ONU contre des personnalités
La MINUSMA a condamné fermement ces actes destinés à paralyser les opérations et la mise en œuvre du mandat de la Mission dans cette partie du Mali.

Un million tout rond pour un six au Swiss Loto
Vous pouvez aussi retrouver les résultats officiels du Loto sur le site de la Française des Jeux. Il s'agit de sa septième mise en jeux pour ce deuxième tirage Loto de la semaine trente-six.

Une réunion à Bercy dans les prochaines semaines.

Nokia a annoncé mercredi qu'il pourrait supprimer 597 postes en France d'ici fin 2019, ce qui a amené le gouvernement à annoncer la prochaine mise en place d'un comité de suivi des engagements pris par l'équipementier télécoms finlandais lors du rachat de son concurrent Alcatel-Lucent début 2016. "Mais depuis l'acquisition, c'est " plus de 1000 disparitions d'emplois réalisées ou en cours de réalisation " qui sont à déplorer en France, écrit dans un communiqué l'intersyndicale CFDT-CFE-CGC-CGT-CFTC".

Les licenciements auront lieu dans deux des filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks (NSN), a déclaré mercredi une porte-parole du groupe finlandais.