L'écrivaine Anne Bert veut se faire euthanasier — Maladie de Charcot

Jeudi, 07 Sep, 2017

C'est en Belgique qu'elle vivra sa dernière heure puisque c'est là qu'elle se fera euthanasier.

Atteinte de la maladie de Charcot, la romancière Anne Bert, 59 ans, se prépare à partir en Belgique pour mourir, refusant de "vivre l'agonie" qui lui est promise. Au micro de France Inter, elle témoigne. Combattre cette maladie est peine perdue dans son cas. "La loi Leonetti est hypocrite", a-t-elle fait savoir."Devoir partir, c'est une violence inouïe", reconnaît-elle, expliquant n'avoir pas d'autre choix tant la maladie de Charcot vous "paralyse en quelques années". Un jour, elle sera paralysée totalement, et mourra, dans la panique de l'étouffement. Elle ne sera plus là. Limites que cette écrivaine, auteure notamment de livres érotiques, a déjà dépassées.

"Si j'ai décidé de ne pas vivre cette agonie qui m'est promise, c'est parce que j'ai en moi une souffrance incommensurable, ineffable." . Du moins, c'est ce qu'il se passerait si elle n'avait pas décidé de se faire euthanasier en Belgique. Anne Bert témoigne avec un calme étonnant, avec une volonté incroyable, et un amour de la vie bouleversant.

Poutine refuse l'hystérie militaire pour contrer la Corée du Nord
Selon des spécialistes sud-coréens, la puissance de la nouvelle secousse était cinq à six fois supérieure à celle du précédent essai de septembre 2016.

Lyon : la lettre au PSG, Aulas précise
Comme nous vous le relayions ce matin , Jean-Michel Aulas a envoyé un courrier à son homologue du PSG Nasser Al-Khelaïfi. Entre Jean-Michel Aulas et le PSG, c'est plutôt tendu en ce moment.

James Bond : Apple et Amazon rêvent de récupérer les droits de 007
La franchise James Bond est estimée entre 2 et 5 milliards de dollars (1,7 et 4,2 milliards d'euros), selon Hollywood Reporter . La firme japonaise est d'ailleurs à nouveau candidate, tout comme Warner Bros.et Universal, d'autres géants de l'industrie.

Avant de partir, elle mène un dernier combat, un combat pour l'euthanasie, illégale en France.

Pendant la campagne présidentielle, Anne Bert avait adressé une lettre à cinq candidats (François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon), estimant qu'il était de leur devoir de se "positionner à propos de la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie". C'est malheureusement le courage qu'il faut à Anne Bert pour accepter l'idée d'une fin qui se rapproche à grand pas. Selon les malades, ça commence par les bras ou les jambes (...) C'est la paralysie progressive qui devient totale, jusqu'à ne plus pouvoir manger. Après son décès paraîtra un livre, publié chez Fayard et baptisé: Le tout dernier été. Ce livre ce n'est pas pour elle qu'elle l'a écrit.