Face à la polémique, Europe 1 écarte le frontiste Jean Messiha

Mercredi, 30 Aoû, 2017

Pas de frontiste sur le banc des chroniqueurs d'Europe 1. Membre du Front national, candidat malheureux aux législatives de juin, Jean Messiha était le coordinateur du programme de Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle.

"Contacté par BuzzFeed News, Frédéric Schlesinger, vice-président d'Europe 1, indique ce mardi que Jean Messiha ne sera pas chroniqueur dans l'émission". Messiha ne devait pas être éditorialiste mais faire partie "d'un groupe d'invités récurrents". "J'ai décidé qu'il ne serait pas invité", a tranché l'ancien dirigeant de Radio France.

Frédéric Schlesinger admet à BuzzFeed que les polémiques provoquées par ce dernier ont contribué à ce choix: "Christophe a fait l'erreur de communiquer là-dessus comme si c'était acquis. On a échangé, et je lui ai dit que ce ne serait pas opportun, eu égard aux polémiques que lance monsieur Messiha, notamment par voie numérique".

" Petit paysan " remporte le Valois de diamant — Angoulême
Le " Valois du scénario " est revenu à Christophe Régin pour "La surface de réparation". La belle et la meute, de Kaouther Ben Hania. Il a fait pleurer le public angoumoisin.

Kerber n'y arrive plus — US Open
Cette défaite ne constitue qu'une demi-surprise, même si Naomi Osaka n'avait encore jamais battu de membre du top 10. Encore N°1 mondiale lors des Internationaux de France, l'Allemande quittera le top 10 mondial à l'issue du tournoi.

Bakayoko : "Ça va être difficile pour Fabinho d'aller au PSG"
L'Equipe évoque du bout des lèvres (et au conditionnel) une offre du PSG pour Fabinho qui serait de 60M€ plus 10M€ de bonus. Le PSG et Monaco discutent des conditions d'un transfert et son entrés dans la dernière ligne droite des négociations.

Une décision qui fait suite à une pétition ainsi qu'à la mobilisation de la Société des rédacteurs de la radio.

Pour la séquence édito qui va "faire bouger les choses", le membre du Front national sera aux côtés de personnalités telles que Pascale Clark, Nassira El-Moaddem ou encore Bruno Roger-Petit. "Patriotes, je veux des milliers de RT pour dénoncer l'inacceptable".

L'émission Hondelatte raconte fait son retour ce lundi de 17h à 19h sur Europe 1. Marine le Pen est également venue l'aider, fustigeant une presse qui "a visiblement un problème avec le pluralisme que suppose la démocratie". "Ça ne me viendrait pas à l'esprit d'empêcher un mélenchoniste de parler alors que nos idées sont aux antipodes", a-t-il lancé, avant de confier que son but "est de créer de l'émulation intellectuelle", pas d'être "journaliste".