Une ex du CIA souhaite racheter Twitter pour virer Donald Trump

Samedi, 26 Aoû, 2017

Une ex-officier de la CIA veut collecter un milliard de dollars afin de racheter le réseau Twitter pour pouvoir supprimer le compte de Donald Trump. "Il faut fermer son compte", a-t-elle expliqué sur la plateforme de crowdfunding "GoFundMe". Comme beaucoup d'Américains, et même de citoyens du monde entier, Valerie Plame Wilson, ex-agente de la CIA, est exaspérée par les tweets du président des Etats-Unis.

Sur la plateforme de financement, l'intéressée raconte que "Donald Trump a fait beaucoup de choses horribles sur Twitter". Un plan simple, mais irréalisable. Ses tweets, qui encouragent les suprémacistes blancs ou appellent à la violence contre les journalistes, font du mal à ce pays et à ses habitants. Et il est douteux que Twitter accepte de toute façon de remballer Donald Trump, pour des raisons de principe, mais aussi des considérations économiques: le Président est en quelque sorte devenu le meilleur client du réseau social. Elle ajoute ensuite: "Mais menacer la Corée du Nord d'une guerre nucléaire nous fait franchir une étape supplémentaire, et dangereuse". Ses tweets intempestifs prennent parfois de court son administration, notamment lorsqu'il a annoncé en juillet vouloir interdire aux personnes transgenres de travailler pour l'armée américaine.

Des policiers attaqués devant Buckingham Palace, un homme arrêté — Londres
La situation est sous contrôle. "Deux agents ont été légèrement blessés au bras", a indiqué la police dans un communiqué . Pour l'instant, les autorités britanniques n'ont pas précisé si l'incident était considéré comme un acte de terrorisme.

Ligue 2. Brest renverse Nancy, Le Havre s'incline à Nîmes
Le Havre a chuté pour la première fois de la saison face à un Nîmes solidaire et compact (0-1) aux Costières. Ils restent malgré tout leaders, en attendant le déplacement de Reims à Lorient, ce samedi.

Un imam réconforté par le père d'une victime — Attentats en Catalogne
Felipe VI sera le premier souverain espagnol à se joindre à des manifestants depuis le rétablissement de la monarchie en 1975. Parmi elles, le petit Xavi, 3 ans, victime de la camionnette lancée dans la foule par Younès Abouyaaqoub.

Ancienne agente de la CIA, Valerie Plame Wilson avait été au cœur de l'actualité américaine lorsque sa carrière fut brisée en 2013 à cause des révélations de son mari diplomate. De plus, le Président a bloqué des utilisateurs, qui n'ont, de fait, plus accès à ses publications. Ce dernier avait divulgué des mensonges de l'administration Bush sur la menace représentée par l'Irak. Ces derniers ont intenté une action en justice, invoquant une atteinte à leur liberté d'expression.

Valerie Plame Wilson était sortie de l'anonymat suite à un scandale politique qui avait révélé son identité en 2003 selon des précisions du Figaro. Pourtant, révéler une identité classée secret défense à la presse est pourtant un crime fédéral aux États-Unis.