Lorient: une carte reçue 43 ans après l'envoi

Vendredi, 11 Aoû, 2017

Mais elle a voyagé (beaucoup) plus longtemps que prévu, et n'est d'ailleurs toujours pas arrivée à destination. "La photo sur le recto montre la promenade des Anglais à Nice".

Postée depuis la ville azuréenne le 21 mai 1974, elle a mystérieusement fait sa réapparition dans le sac d'une factrice de Lorient le 22 juillet dernier, comme le rapporte Ouest France.

Cette lettre était adressée à un certain Raymond Côtard.

" Je n'ai pas fait attention, je l'ai amenée avec moi. Reste à savoir ce qui a bien pu arriver à cette carte pour qu'elle disparaisse pendant plus de 40 ans du circuit postal avant de refaire surface".

Contrainte de retirer son voile, elle reçoit 85 000 dollars
Ce faisant, les autorités de Long Beach rejoignent les juridictions des comtés de San Bernardino et d'Orange sur la question. L'accord a été trouvé à l'amiable mardi 8 août.

La Libye interdit à tout navire humanitaire étranger d'approcher ses côtes
La marine libyenne n'est pas en mesure de sécuriser ses frontières maritimes, et a récemment sollicité l'aide de l'Italie.

Une importante faille de sécurité affecterait des box SFR et Orange
Il n'est donc pas nécessaire qu'un hacker intervienne au moment où l'abonné appuierait sur le bouton WPS. Le routeur va se charger du reste.

Au moment où cette carte postale a été postée à Nice, le 21 mai 1974, Valéry Giscard d'Estaing venait d'être élu Président, mais Alain Poher résidait encore à l'Elysée pour quelques jours, tandis que Pierre Messmer n'avait pas encore tendu les clés de l'Hôtel Matignon à Jacques Chirac. "Mais une fois arrivée à l'adresse, rue Jules-Legrand, je me suis aperçue que le nom ne correspondait pas", raconte la factrice, qui a mené sa petite enquête pour retrouver le destinataire. Malheureusement il n'habite pas/plus à l'adresse indiquée: "J'ai cherché un peu".

" Est-ce que quelqu'un l'a trouvée et remise en circulation en la déposant dans une boîte à lettres". Est-elle restée nichée dans un coin ou coincée derrière un casier dans une poste à Nice? "Mais ça ne lui disait rien". Hélas, Ramond Côtard n'apparaît pas sur l'état-civil du Morbihan. "On ne sait pas", se demande la factrice.

"Je vais poursuivre mes recherches, annonce la postière. Si je ne trouve rien, je la garderai en souvenir" s'amuse-t-elle. C'est la première fois dans ma vie de factrice que je tombe sur un truc comme ça. C'est étonnant... Mais à la Poste, on voit des choses encore plus rigolotes.