La Bourse de Paris finit en net recul de 1,40%

Vendredi, 11 Aoû, 2017

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse entre 0,1% pour le Dow Jones et 0,2% pour le Nasdaq.

Le S&P-500, plus large, a abandonné 0,99 point (0,04%) à 2.473,93 points. Si, dans la nuit, la Corée du Nord a considéré que les propos tenus par Donald Trump la veille constituaient un " vaste non-sens", il n'en reste pas moins que le pays indique qu'il aura finalisé dans les prochains jours les préparations en vue d'une éventuelle attaque au missile balistique sur l'île de Guam, dans le Pacifique où sont installées des bases américaines.

"Cela intervient au moment où les marchés actions attendaient une correction, la Corée du Nord est un déclencheur parfait", observe-t-il. L'indice européen est désormais parti pour enregistrer sa pire performance hebdomadaires depuis début novembre.

Aux devises, le yen bénéficie de son statut de valeur refuge pour grimper à un plus haut de deux mois face au dollar. La monnaie sud-coréenne, le won, a baissé de 0,92 % contre le dollar.

Pyongyang précise ses menaces et juge Trump "dépourvu de raison"
Le régime a, par ailleurs, surenchéri dans sa confrontation avec Donald Trump , en l'accusant d'avoir "perdu la raison ". Selon lui, "l'arsenal nucléaire américain est plus fort et plus puissant que jamais auparavant".

Mayer vire en tête à l'issue du lancer du poids
L'Estonien Karl Robert Saluri, qui a bouclé son 100m en 10 " 55, complète le podium provisoire (963 points). Malgré un vent défavorable, Mayer a envoyé valser son ancien record personnel, situé à 10 " 81.

Début à Lomé du 16e forum de l'AGOA
La 16 édition du forum économique AGOA porte sur le thème principal "Les Etats-Unis et l'Afrique: un partenariat pour la prospérité à travers le commerce ".

Sur le marché obligataire, déjà très entouré, le rendement des "Treasuries" à 10 ans a temporairement accentué son repli, à un creux de six semaines.

Malgré la crise qui se joue entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, les chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis, attendus à 12h30 GMT, seront étudiés de près au lendemain de la déception causée par ceux des prix à la production.

ArcelorMittal recule de 4,23%, la plus forte baisse du CAC, Glencore cède 3,52%, Rio Tinto 3,59% et Anglo American 4,11%.

Les cours du pétrole reculent d'environ 0,35% alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé que la demande mondiale de pétrole augmentera davantage, équilibrant un marché excédentaire malgré le faible respect des engagements de réduction de l'Opep.