Décès d'Imad Attabi, blessé lors des événements du 20 juillet

Vendredi, 11 Aoû, 2017

Au contraire, la mort de Attabi pourrait avoir le même fait que celle de Mohcine Fikri, le jeune vendeur de poisson dont la mort a déclenché les manifestations d'Al Hoceima.

Il s'agit du premier manifestant mort suite à des heurts avec les forces de l'ordre depuis que la contestation (le Hirak) a éclaté en octobre dernier dans le Rif, au nord du Maroc: Imad Atabi. Pour rappel, Imad Attabi a été grièvement blessé à la tête lors de la manifestation du 20 juillet dernier et a été transféré à l'unité des soins intensifs à l'hôpital militaire de Rabat où il a succombé à ses blessures mardi dernier, selon un communiqué du procureur du roi.

Des marches de solidarité sont également prévues en mémoire d'Imad Ettabi à Al Hoceima et dans plusieurs autres villes du royaume dans un climat tendu et marqué par une forte présence policière.

Dragon's Dogma: Dark Arisen dévoile sa date de sortie
Dragon's Dogma: Dark Arisen est un action/RPG prévu sur PS4 et Xbox One le 3 octobre 2017 en version boite et dématérialisée. Rappelons qu'en plus du jeu d'origine, cette version propose tous les contenus présents dans l'extension Dark Arisen .

The Crown : Netflix dévoile le trailer de la saison 2
Dans le rôle principal, on retrouvera Claire Foy , qui n'avait pas volé son Golden Globe pour sa prestation. Après une première saison couronnée de succès, The Crown , revient cet hiver.

Une démo gratuite disponible aujourd'hui, James Harden sur la jaquette
Un mode qu'il est possible d'essayer dès maintenant via la démo du jeu, déjà disponible sur les différents stores. Le jeu est actuellement en précommande, avec une remise de 33% sur le prix de vente de 69,99€ (prix conseillé).

Les investigations sont toujours en cours sous l'égide du parquet général.

L'Association marocaine des droits de l'Homme a accusé le ministère de l'Intérieur d'être "responsable" de ce décès, selon les médias. Les sympathisants du "Hirak", nom donné localement à ce mouvement qui dénonce la "marginalisation" de la région, avaient appelé à une grande marche le 20 juillet pour réclamer la libération de leurs compagnons arrêtés, malgré l'interdiction des autorités.

Les revendications des manifestants ont aussi trait à l'amélioration des conditions socio-économiques et au développement de la région.