Début à Lomé du 16e forum de l'AGOA

Vendredi, 11 Aoû, 2017

Votée et promulguée le 18 mai 2000 par le Congrès des Etats-Unis d'Amérique, l'African Growth and opportunity act (AGOA) est un vaste marché qui offre un "accès préférentiel" au marché américain à des produits d'exportation provenant des pays d'Afrique, sans droits de douanes.

Pour défendre cette candidature, le ministre Souleymane Diarrassouba s'est fait accompagner par une forte délégation composée de représentants de la Primature, de l'APEXI, du Ministère des Affaires étrangères, du CNE, de la CGECI, de la DGCE, de l'Ambassade de Côte d'Ivoire aux Etats-Unis, et d'opérateurs économiques ivoiriens.

Le 16e Forum sur la loi américaine relative à la croissance et les possibilités en Afrique (AGOA) s'est achevé le 10 août à Lomé, alors que le Togo a mis en place un plan d'action en la matière.

La 16 édition du forum économique AGOA porte sur le thème principal "Les Etats-Unis et l'Afrique: un partenariat pour la prospérité à travers le commerce ".

Une effraction toutes les deux minutes en France — Hausse des cambriolages
En 2016, 2,8 logements sur 1.000 en moyenne ont été visitées en Corse, 3,9 en Bretagne contre. Un chiffre qui correspond en moyenne à un cambriolage toutes les deux minutes .

Britney Spears interrompue en plein concert par un admirateur
Seulement, son garde du corps ayant du mal à maintenir l'intrus, une partie de ses danseurs est venue à sa rescousse. En grande professionnelle, Britney est revenue sur scène pour terminer son concert.

Les amendes infligées aux propriétaires ont explosé à Paris — Airbnb
Dans le lot, précise "Le Parisien ", un multipropriétaire louait illégalement treize appartements aux touristes. A Paris, la moyenne des amendes est passée de 10 000 euros en 2016 à 20 000 euros pour 2017, a détaillé M.

Pour Bernadette Leguezim-Balouki, ministre togolaise du commerce et de la promotion du secteur privé, il s'agit, en effet, d'une occasion de mettre en exergue le rôle du secteur privé "dans le développement économique par le commerce en général et en particulier dans la recherche des voies et moyens pour une application efficace de l'AGOA dans nos différents pays ".

Cette annonce a réjoui le Premier ministre togolais Komi Selom Klassou pour qui, depuis 17 ans et avec succès, l'AGOA constitue un pilier important de la relation commerciale entre les Etat africains et les USA.

Actuellement, 38 pays d'Afrique Sub-Saharienne bénéficient de ce programme et parmi eux, 27 pays sont éligibles aux bénéfices accordés aux produits textiles, rappelle-t-on. S'en suivront des sessions de discussions, des panels animés par des experts pendant lesquels on parlera commerce, agriculture, technologie, logistiques, infrastructures, ressources financières, intégration régionale, FEC, politiques, réformes commerciales, etc. En 2010, un espoir ce profile dans les échanges entre les pays africains de l'AGOA et les Etats-Unis, avec une reprise qui atteint 62 milliards de dollars, puis 71 milliards en 2011, avant que le volume ne chute d'un coup.

Les participants visiteront la "Foire Made In Togo " qui se déroule actuellement au CETEF de Lomé.