Avignon: une jeune femme en fauteuil roulant "oubliée" par la SNCF

Vendredi, 11 Aoû, 2017

"La première réaction de l'agent en apprenant que les agents d'Avignon m'avaient laissée dans le train a été 'Encore!'" La jeune femme demande aujourd'hui réparation à la SNCF et raconte elle-même son parcours semée d'embûches sur son blog, sorte de journal de bord des galères auxquelles doit faire face une personne en fauteuil roulant.

Partie de Vintimille, dans les Alpes-Maritimes, Emmanuelle, 28 ans, devait arriver chez elle à Grenoble à 16 heures. Mais les choses ne se sont pas vraiment passées comme prévu. Quelques jours avant, j'ai fait une demande de prestation à Acces Plus, service de la SNCF pour l'assistance des personnes handicapées. Ainsi, par exemple, pour la gare Avignon TGV, il est noté qu'il faut venir me chercher dans le TGV 6174, voiture 11, place 14 et que je repars à 13h21 dans le TGV 6874. Elle a pu finalement arriver avec cinq heures de retard et un détour par Paris.

Aucun agent ne se trouvait non plus sur le quai, alors qu'Emmanuelle n'était pas en mesure de descendre seule du train pour rejoindre sa correspondance. Après trois minutes d'arrêt, les portes se sont refermées et le train est reparti pour...

Un exhibitionniste au rayon des fournitures scolaires — Var
Il a été condamné mercredi à huit mois de prison ferme sans mandat de dépôt pour " exhibition sexuelle", par le tribunal. Son jugement s'est tenu avant-hier et comme il était en état de récidive, il a été condamné à une peine de prison ferme.

En Espagne, des migrants débarquent sous le regard des touristes
Sur terre, des jeunes Africains s'élancent par centaines pour escalader les clôtures de barbelés de Ceuta et Melilla. Lundi, 187 migrants ont forcé le poste frontière de Ceuta en passant au sprint sous le nez des policiers débordés.

Le profil du suspect — Attaque de Levallois
Ce dernier a été intercepté sur l'autoroute A16 au volant du véhicule identifié comme celui-ci qui a foncé sur les militaires. Les enregistrements des caméras de surveillance devraient aider à préciser cette piste.

C'est donc seulement à Paris que cette dernière sera finalement prise en charge à la sortie du train.

Une autre mission commence alors: rentrer à Grenoble. Paris. Là-bas, la mésaventure a continué: aucun agent de la SNCF n'avait était prévenu de sa présence. Il n'était pas au courant de ma situation, les contrôleuses ne se sont pas montrées, c'est un passager qui lui a expliqué ma situation. Elle a également déclaré qu'elle avait pris contact rapidement avec Emmanuelle. Auprès de nos confrères de LCI, la compagnie ferroviaire évoque une histoire "tout à fait malheureuse". Dans son blog, Emmanuelle a tout de même tenu à insister "sur le fait qu'Accès Plus marche bien habituellement et nous est indispensable".