Un médecin en garde à vue pour escroquerie aggravée — Toulouse

Samedi, 15 Juil, 2017

Un médecin généraliste toulousain est en garde à vue depuis ce mardi 11 juillet pour escroquerie aggravée, usage de faux et complicité d'usage de faux à la CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie).

Âgé de 45 ans, il est suspecté d'avoir réalisé des consultations factices, entre le 1 janvier 2013 et le 3 mars 2016.

La secrétaire médicale a été entendue puis laissée en liberté, sans charges retenues à son encontre.

L'étude de la facturation de ce médecin par les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance astucieuse de la Sûreté départementale a révélé que ce médecin réalisait en moyenne 60 consultations par jour, a expliqué cette source. En effet, les bénéficiaires de la CMU n'ont pas à régler directement le généraliste, celui-ci étant remboursé directement par la CPAM. Et la Sécu aussi. C'est cette dernière qui a porté plainte, à l'issue d'une enquête interne.

Mercato - PSG : Plus que deux options pour Mbappé
Pourtant, lorsque Kylian Mbappé rencontre un journaliste de Marca , il en profite pour lâcher une bombe. Pour cause, le PSG qui a fait de Kylian Mbappé sa priorité n°1 et ne lâche pas l'attaquant monégasque.

Trump salutes servicemembers in Bastille Day parade
At one point, Trump offered a hug to the French first lady, who was sucked into the handshake herself immediately after. That is unless you're Donald Trump , who stood their unsmiling, possibly even unaware of what was actually going on.

Visite de Trump : virée touristique à Paris pour les premières dames
Le président américain a accepté et il a atterri ce matin avec son épouse Melania Trump. Macron avant de se retourner vers le président français et de réitérer ses propos.

Ce qui a mis la puce à l'oreille de la CPAM?

L'enquête a aussi permis de montrer que ce médecin, dont une grande partie de la patientèle bénéficiait de la CMU, déclarait ses consultations sans présentation de la carte Vitale du client mais en utilisant la carte Vitale d'un autre patient déjà enregistré chez lui, selon une source proche de l'enquête. Par ailleurs, 50% de ses consultations étaient expédiées en moins de 5 minutes, et 15% en moins d'une minute. Elles ne duraient pas plus de 7 minutes en moyenne, contre 16 pour une consultation classique et surtout, réelle.

À savoir enfin que la résidence de ce médecin, située dans les environs de Toulouse et d'une valeur d'environ 400 000 euros, a été saisie au titre des avoirs criminels, par le Groupe d'intervention régional (GIR) Midi-Pyrénées, co-saisi dans ce dossier. Sa garde à vue a été prolongée et il devrait être déféré au parquet de Toulouse jeudi.