Thierry Solère élu questeur, la droite règle ses comptes — Assemblée nationale

Mercredi, 28 Juin, 2017

Ulcéré, le patron du groupe LR Christian Jacob a dénoncé une première depuis "plus de 50 ans" et "des droits de l'opposition jamais autant piétinés". Mais un grain de sable s'est glissé dans la machine parlementaire, puisque Thierry Solère, cofondateur du groupe de centre-droit Les Constructifs: républicains, UDI et indépendants (LC), un groupe parlementaire vu avec bienveillance par l'exécutif, s'est également présenté pour le poste dévolu à l'opposition. Il a accusé ses anciens collègues LR de "mentir" et "tromper".

Pour "un peu de renouveau", Jean-Luc Mélenchon, chef de file des députés LFI, a de son côté revendiqué une vice-présidence pour chacun des sept groupes, qui serait selon lui "un symbole éclatant" puisque chaque vice-président est amené à diriger les séances. Sa revendication similaire en conférence des présidents le matin a "ouvert les vannes" et "il n'a pas eu besoin de trop pousser les autres" présidents à porter leurs demandes, selon une source parlementaire.

Ce mercredi, quatre candidatures ont donc été déposées pour les trois postes de questeurs.

Après une énième suspension de séance, il a annoncé que son groupe refuserait de siéger au bureau de l'Assemblée "tant que les droits de l'opposition ne seront pas rétablis". Ces députés ont une fonction sensible: ils sont chargés de tenir les cordons de la bourse et de veiller à la bonne utilisation du budget de l'Assemblée.

Après que François de Rugy a rappelé la "pratique constante depuis 1973" - deux postes reviennent à la majorité et un à l'opposition -, les deux groupes de droite se sont écharpés: alors que le coprésident des "constructifs" Franck Riester a assuré que par la candidature de Thierry Solère, l'objectif était d'ouvrir la questure "à tous les groupes de l'opposition, les groupes minoritaires", le groupe LR, majoritaire, a grondé: "J'appelle notre Assemblée à ce que les droits de l'opposition soient respectés", a exhorté Christian Jacob, patron des 100 députés LR.

Thierry Solère à lo'Assemblée nationale à Paris le 28 juin 2017
Thierry Solère à lo'Assemblée nationale à Paris le 28 juin 2017AFP

Sauf que - surprise - au lieu des trois candidatures attendues, quatre ont été présentées. Les "constructifs", qui entendent accompagner les "bonnes" réformes d'Emmanuel Macron, comptent 35 membres. Devant la presse, Sébastien Huygue a affirmé que ce n'était pas "une guerre des droites": "Ce sont des ralliés (de la majorité présidentielle) qui ont décidé d'essayer de truster tous les postes". Thierry Solère (Hauts-de-Seine) est visé par une enquête préliminaire du parquet de Nanterre à la suite d'une plainte de Bercy.

Au-delà, M. Ciotti, un sarkozyste, a dénoncé "scandale démocratique" et "hold-up institutionnel" par REM.

- Eric Ciotti (@ECiotti) 28 juin 2017Jour après jour, l'Elysée prend le contrôle de l'Assemblée nationale: la présidence impériale cherche à nommer une opposition officielle.

Dans ces conditions, qui sont totalement inédites et contraires aux règles républicaines de toutes les démocraties modernes, le premier et le principal groupe d'opposition que j'ai l'honneur de présider a donc décidé à l'unanimité de ne pas cautionner ce que nous considérons comme un vrai déni de démocratie et un irrespect du pluralisme politique. Leur candidat Eric Woerth devra affronter au moins trois prétendants, notamment le "constructif" Charles de Courson (UDI).

Une semaine après s'être scindés en deux groupes, les députés Les Républicains étalent de nouveau leurs fractures dans l'hémicycle.

Un contrat XXL pour Mbappé — Real
Je ne sais pas. "Si Zidane me dit oui, je vais passer à l'action et je vais aussi devoir décider qui va partir", a lancé Perez.

" "Un départ de Ben Arfa est " inenvisageable " — PSG
Et ce malgré les rumeurs incessantes qui l'envoient un peu partout sur le Vieux Continent. Unai Emery ne l'a jamais vraiment intégré à ses plans.

Les Clippers transfèrent Chris Paul à Houston
En échange, les Clippers vont accueillir Patrick Beverley , Lou Williams , Sam Dekker et un tour de draft 2018. A Houston, il devrait accepter une offre autour de 150 millions sur quatre ans.