Son fils est refusé en seconde générale, elle tente de s'immoler — Nice

Mercredi, 28 Juin, 2017

Aujourd'hui, en fin de matinée, une mère d'élève est entrée dans le hall d'entrée du rectorat de Nice.

Un agent du rectorat aurait alors réussi à lui confisquer son briquet, dont elle n'avait pas réussi à se servir. Ce dernier a su, en effet, trouver les mots pour calmer et rassurer cette mère désespérée.

"Ses parents ont besoin de savoir" — Affaire Grégory
Jean-Marie Villemin, qui le tient pour le meurtrier, tue d'un coup de fusil Bernard Laroche, libéré deux mois avant. Concernant le meurtre du petit Grégory , le magistrat s'est enfin voulu encore plus prudent. 5 juillet 1985 .

Le Qatar toujours sous la pression de ses voisins
La ligne éditoriale d'al-Jazira est jugée par ses détracteurs trop favorable aux islamistes. Par notre charte, par notre façon de gérer l'information, nous sommes indépendants .

La France propose son aide pour déterminer les causes de l'incendie — Londres
Selon le Times , le recours à ce type de dispositif est proscrit aux États-Unis pour les immeubles dépassant 12 mètres de haut. Elle y confirme le déblocage en urgence de 5 millions de livres, qu'elle promet de compléter " si nécessaire ".

Son fils, scolarisé en troisième, venait de se voir refuser l'entrée en seconde générale à l'issue du conseil de classe, en raison de son niveau jugé trop faible. La mère de famille tentait vraisemblablement par ce geste fou d'obtenir une dérogation auprès de l'inspection académique.

Alertés, la police et les sapeurs-pompiers sont rapidement intervenus pour la prendre en charge. Une cellule d'aide psychologique a été mise en place au rectorat pour soutenir les personnels d'accueil très choqués.