Migrants: Béatrice Huret, coupable mais dispensée de peine

Mercredi, 28 Juin, 2017

Veuve depuis 2010 d'un mari policier, Béatrice Huret, 44 ans, avait vu sa vie basculer début 2015 lorsqu'elle avait pris en stop un jeune Soudanais pour l'accompagner à la "Jungle".

Le parquet de Boulogne-sur-mer a décidé de faire appel du jugement du tribunal de cette ville, mardi, qui a dispensé de peine Béatrice Huret, jugée pour avoir aidé un migrant iranien à gagner l'Angleterre par bateau, a-t-on appris de sources concordantes.

Après avoir acheté sur le "Bon coin" un bateau, inscrivant sur la carte grise le nom de son défunt grand-père, elle organise avec Laurent C., autre prévenu, la traversée le 11 juin 2016 au départ de Dannes, entre Le Touquet et Boulogne, avec deux autres passagers iraniens.

Béatrice Huret et un autre prévenu, Laurent C., également reconnu coupable mais dispensé de peine, avaient fait valoir à l'audience qu'ils n'étaient pas des passeurs et n'avaient retiré aucun profit financier de leur intervention. "Elle respecte tellement son désir de liberté et d'Angleterre qu'elle décide de l'accompagner" dans cette quête, a plaidé son avocate Me Marie-Hélène Calonne.

"Ses parents ont besoin de savoir" — Affaire Grégory
Jean-Marie Villemin, qui le tient pour le meurtrier, tue d'un coup de fusil Bernard Laroche, libéré deux mois avant. Concernant le meurtre du petit Grégory , le magistrat s'est enfin voulu encore plus prudent. 5 juillet 1985 .

La réponse de la Nasa aux prédictions du groupe Anonymous — Vie extraterrestre
L'annonce d'une découverte historique est sur le point d'être dévoilée selon le collectif de hackers Anonymous . De là à n'y voir qu'un coup de communication.

Son fils est refusé en seconde générale, elle tente de s'immoler — Nice
La mère de famille tentait vraisemblablement par ce geste fou d'obtenir une dérogation auprès de l'inspection académique. Une cellule d'aide psychologique a été mise en place au rectorat pour soutenir les personnels d'accueil très choqués.

Le parquet a confirmé dans la foulée cette décision, qui concerne, a-t-il précisé à l'AFP, "les quatre prévenus".

Mohammad G., lui aussi ancien "bouche cousue", a été condamné à trois ans de prison dont 16 mois avec sursis. Les enquêteurs avaient notamment mis la main sur 16.000 Livres provenant de deux "passages garantis", en voiture, de migrants. "Il s'était cousu la bouche pour protester contre les conditions de démantèlement et des conditions de vie de la jungle", se souvient-elle. Elle avait alors ressenti "un coup de foudre" pour l'un d'eux, Mokhtar, leur porte-parole, alors âgé de 35 ans, converti au christianisme.

Devenue bénévole dans la jungle de Calais, elle tombe amoureuse de Mokhtar, un Iranien, en juin 2016. Les "bouches cousues" sont "d'une détermination absolue, c'est dire le peu de moyens qu'elle peut avoir pour les dissuader" de tenter la traversée, a souligné Me Calonne.

Dans la matinée, Mme Huret s'est raidie pour expliquer un autre volet du dossier, quand elle a dû dire pourquoi elle avait laissé deux migrants à Zoteux (Pas-de-Calais), à deux km d'un parking où stationnaient des poids lourds, bien après le passage de Mokhtar en Angleterre. La traversée avait failli tourné au drame, l'embarcation manquant de chavirer et les trois migrants avaient été sauvés par les garde-côtes. "En 2016, plus de 5 000 migrants sont morts en Méditerranée dans des rafiots".