Les finales de coupe Davis et de Fed Cup à Genève

Mercredi, 28 Juin, 2017

La Fédération internationale (ITF) désire que le canton accueille, dès 2018 et jusqu'en 2020, les finales de la Coupe Davis (masculine) et de la Fed Cup (féminine). La Fed Cup ouvrirait le bal avec les demi-finales lundi et mardi puis la finale mercredi et jeudi, suivie du vendredi au dimanche par la finale de la Coupe Davis. A condition, bien sûr, que le paquet de réformes proposé par l'ITF soit approuvé au mois d'août prochain lors d'une réunion à Ho Chi Minh-Ville. La capacité de Palexpo serait étendue à plus de 18'000 personnes.

Sous l'impulsion de son nouveau patron Dave Haggerty, l'ITF a proposé cette combinaison de finales dans un même lieu pour rendre les compétitions "plus attrayantes". Elle pourra maximiser le potentiel de la compétition et le hisser au niveau de Grand Chelem.

"Ce festival de tennis en fin d'année deviendra un nouveau rendez-vous incontournable de l'agenda du tennis international dès 2018 et contribuera, de pair avec d'autres initiatives de la Fédération nationale, à développer le tennis encore davantage en Suisse", se réjouit René Stammbach, président de Swiss Tennis, dans un communiqué.

La réponse de la Nasa aux prédictions du groupe Anonymous — Vie extraterrestre
L'annonce d'une découverte historique est sur le point d'être dévoilée selon le collectif de hackers Anonymous . De là à n'y voir qu'un coup de communication.

Un hélicoptère lance des grenades sur la Cour suprême — Venezuela
Selon le gouvernement, il s'agit d'une "escalade" dans "l'offensive insurrectionnelle d'éléments extrémistes de la droite". Le président vénézuélien a donc accusé ce général de préparer un éventuel coup d'État à son encontre.

Sondage : Germain, un bon choix pour l'OM ?
Germain est à l'aise aux côtés d'un buteur, à l'image de sa saison passée en duo avec Falcao, à l'ASM. Quand j'ai su qu'il y avait un grand intérêt de l'OM, je n'ai pas hésité une seule seconde.

La ville suisse a été préférée à Copenhague (Danemark), Miami (Etats-Unis), Istanbul (Turquie), Turin (Italie) et Wuhan (Chine).

Ne reste donc plus au board de l'ITF qu'à approuver toutes ces décisions.