Des stripteaseuses pour des prisonniers en Afrique du Sud

Mercredi, 28 Juin, 2017

Les clichés, qui ont fait le tour de la Toile, ont provoqué un gros scandale en Afrique du Sud.

Sur les clichés, relayés notamment sur Twitter, trois femmes vêtues d'un simple body noir et de longues bottes de cuir enlacent et déshabillent un homme devant un public mêlant gardiens et détenus, dans la cour de la prison "Sun City", réputée pour abriter les criminels les plus dangereux du pays. Tout cela devant une foule de prisonniers et de gardiens.

Les autorités ont reconnu l'authenticité de ces photos.

DCNS devient Naval Group
Si Naval Group s'écrit sans " e", le logo affiche toutefois le drapeau tricolore français (voir ci-dessus). Désormais, il faudra l'appeler " Naval Group ", un nom bien anglo-saxon plus vendeur à l'international.

Un hélicoptère lance des grenades sur la Cour suprême — Venezuela
Selon le gouvernement, il s'agit d'une "escalade" dans "l'offensive insurrectionnelle d'éléments extrémistes de la droite". Le président vénézuélien a donc accusé ce général de préparer un éventuel coup d'État à son encontre.

Bruce Toussaint intègre la matinale de France Info — Radio
Bruce Toussaint va prendre les rênes de la matinale de la radio Franceinfo à partir de la rentrée. France 5 a tenu à "remercier le journaliste pour l'année passée à la tête de C polémique ".

On aperçoit trois femmes sur l'une des photos mais en réalité, il s'agirait d'une troupe de six danseurs, appelés "Sexy Lingerie and Boys from Mofolo".

"Après enquête préliminaire, au moins 13 responsables officiels vont recevoir une lettre leur signifiant que nous réfléchissons à leur suspension", a affirmé le patron des services pénitentiaires, James Smalberger, dans des propos repris par 20 Minutes. " C'est une violation de notre politique de sécurité ", a-t-il declaré. "C'est un type de comportement inacceptable", rajoute le directeur. Les photos diffusées sur les réseaux sociaux ont choqué les internautes et créé le buzz au point où le hashtag #PrisonStrippers (#Stripteaseusesenprison) était en tête des tendances en Afrique du Sud le lundi 26 juin.

SA FIghters, une association de lutte contre la criminalité, déplore une négligence des agents pénitentiaires qu'elle qualifie de scandaleuse vis-à-vis des victimes des détenus. Ce strip-tease s'est déroulé dans cette établissement qui se trouve en bordure de Soweto, à l'initiative d'un organisateur externe.