DCNS devient Naval Group

Mercredi, 28 Juin, 2017

Depuis aujourd'hui, mercredi 28 juin, le concepteur et constructeur de tout ce que la Marine nationale compte comme navires de guerre, qu'ils évoluent sur ou sous les flots, s'appelle Naval Group. Ce nouveau nom se veut être "une marque forte, fédératrice, incarnant en un seul mot notre héritage et notre vocation", commente le PDG.

Si Naval Group s'écrit sans " e", le logo affiche toutefois le drapeau tricolore français (voir ci-dessus). Fini donc DCNS, place à Naval Group, un nom anglo-saxon.

Le nom choisi est simple, et se comprend dans toutes les langues.

"Ses parents ont besoin de savoir" — Affaire Grégory
Jean-Marie Villemin, qui le tient pour le meurtrier, tue d'un coup de fusil Bernard Laroche, libéré deux mois avant. Concernant le meurtre du petit Grégory , le magistrat s'est enfin voulu encore plus prudent. 5 juillet 1985 .

VIDÉO. Renversé par un bus, cet Anglais s'en sort miraculeusement indemne
Ce n'est pas la rencontre avec un bus qu'il l'a scotché un instant sur son pare-brise qui va lui couper l'envie d'aller au pub. Une ambulance a cependant été envoyée sur les lieux et la route a été fermée pendant deux heures.

Russie-Portugal, tout un peuple contre CR7 — Coupe des Confédérations
L'Allemagne et son sélectionneur Joachim Low ont décidé de laisser des cadres au repos et de lancer ses jeunes dans le grand bain. Comme c'est une préparation au Mondial, les entraineurs tentent des choses et les matchs sont beaucoup plus ouverts.

Détenu à 62% par l'Etat français et à 35% par l'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité Thales, DCNS entend capitaliser sur la visibilité acquise lors de l'annonce du contrat des sous-marins australiens et de la création d'une filiale spécialisée dans les énergies marines renouvelables. Un pari qui pourra s'appuyer notamment sur la sélection de Naval Group par l'Australie pour son futur programme de sous-marins. " Certains concurrents en profitent pour affirmer que nous sommes encore une administration, et donc que nous n'avons pas la liberté d'action d'un industriel".

L'objectif de ce changement de nom est de gagner en notoriété et d'appuyer le développement de la société, à la fois en France et à l'international. "Il faut, dans cette perspective, avoir une image attractive et regarder le futur, attirer les jeunes vers nos métiers qui représentent une filière innovante et attractive, tant sur le plan du naval de défense que des énergies marines ". Désormais, il faudra l'appeler "Naval Group", un nom bien anglo-saxon plus vendeur à l'international. Pour Naval Group, le coût de cette opération va s'élever à près de trois millions d'euros, dont les deux tiers seront nécessaires pour le changement de la signalétique du groupe et un tiers pour la communication.

Symbolisant également la volonté d'internationalisation de l'entreprise, qui s'implante au fil des années et des contrats dans un nombre toujours plus important de pays, ce nouveau nom peut aussi s'inscrire dans le cadre de futurs rapprochements européens. La réflexion sur son identité s'est d'ailleurs accompagnée de la rédaction, par l'historien Pascal Griset, de l'ouvrage " 400 ans d'innovation navale " permettant de mieux comprendre son évolution.