Bordeaux: un général soupçonné d'utiliser un alphajet pour son usage personnel

Mercredi, 28 Juin, 2017

Dans un article paru ce mercredi 28 juin, le Canard Enchaîné affirme que le commandant en second des Forces aériennes, le général Richard Reboul, en poste à Bordeaux, utilise un Alphajet d'une base-école de la région pour aller passer le week-end dans sa propriété en Provence et en revenir.

Il peut atteindre la vitesse de 1.000 km/h et emporter deux passagers, dont le pilote. Sauf qu'au lieu de faire les allers-retours, en train ou en voiture, comme tout le monde, le général aurait choisi un moyen plus simple. Comptez entre 700 et 800 litres de kérosène par heure de vol, plus l'entretien par un mécanicien avant chaque décollage. même si l'information n'est pas disponible, le coût à l'heure de vol de cet avion de chasse est forcément élevé.

Le général aurait également mobilisé un avion de transport militaire de six places (TBM-600), avec pilote et copilote, selon le Canard enchaîné. Avertie, la ministre des Armées, Florence Parly, a ordonné l'ouverture d'une enquête dès ce mardi soir.

"Des informations sur une utilisation abusive de moyens aériens par un haut responsable militaire sont remontées jusqu'à la ministre des Armées", a indiqué le ministère dans un communiqué, que l'agence AFP a pu consulter.

Bordeaux : Rennes tenté par Rolan
Selon le Télégramme , Diego Rolan serait sur les tablettes de Rennes pour le mercato estival. L'attaquant de Bordeaux intéresserait le club breton et son entraineur Christian Gourcuff .

Des stripteaseuses pour des prisonniers en Afrique du Sud
Les clichés, qui ont fait le tour de la Toile, ont provoqué un gros scandale en Afrique du Sud . Tout cela devant une foule de prisonniers et de gardiens.

Trump interrompt un coup de fil officiel pour charmer une journaliste
Ce n'était pas la première fois que Trump se permettait de faire des commentaires sur le physique d'une journaliste en direct. Lorsqu'Olivia Nuzzi du Daily Beast a interviewé le président, il lui a dit qu'elle était belle et jeune.

Florence Parly, nouvelle ministre des Armées, a saisi les inspecteurs généraux des armées pour "clarifier les faits et vérifier les circonstances d'emploi des moyens aériens", afin si nécessaire d'en tirer "les conséquences".

Ancien pilote de chasse et d'essai, Richard Reboul a travaillé sur le programme Rafale, été directeur de l'enseignement à l'École de l'air de Salon de Provence et a commandé le Centre d'expériences aériennes militaires (CEAM) à Mont-de-Marsan. Le commandement des Forces aérienne est à la tête de 500 unités et 23 000 personnes.

C'est en septembre dernier qu'il avait été nommé Commandant en second des Forces aériennes.