Cinq tours évacués en urgence pour risque d'incendie — Londres

Mardi, 27 Juin, 2017

"Les autorités compétentes et les pompiers ont été informés et, au moment où je vous parle, prennent toutes les mesures possibles pour s'assurer de la sécurité de ces immeubles et que les résidents sont proprement informés".

D'autres résidents n'ont pas compris pourquoi l'ordre d'évacuer a été donné aussi tard.

"Nous avons désormais la preuve d'expertise que le feu n'a pas été allumé volontairement", a-t-elle précisé. Du fait de l'absence d'annonce préalable, 83 d'entre eux ont refusé de quitter leur appartement. Le but est donc d'évacuer afin d'effectuer les "travaux urgents" de sécurité incendie, selon Georgia Gould, responsable de la municipalité. "Tout ce que je sais c'est qu'ils vont prendre deux à quatre semaines pour faire des travaux".

"Nous encourageons tous les habitants à séjourner chez des amis ou des parents s'ils le peuvent, sinon nous leur fournirons un logement", a indiqué la municipalité de Camden, qui assure avoir réservé "des centaines de chambres d'hôtel" à travers Londres.

Les habitants évacués seront autorisés à revenir dans la journée de samedi pour prendre plus d'affaires personnelles dans leurs appartements, sous la surveillance des pompiers. Les évacuations de certaines tours se poursuivent. Mère de trois enfants dont un bébé, Zega Ghebre, 42 ans, a jugé la situation "incroyable".

Les nouveautés de la rentrée scolaire 2017 — Education
D'une part, fait-elle valoir sur BFMTV, "les postes (2.500 promis par le ministre, NDLR) ne seront pas là pour la rentrée de septembre 2017, mais pour celle de septembre 2018".

Les policiers ne veulent plus garder la maison de Marine Le Pen
Une situation qui dure depuis 18 mois et qui commence à faire râler les forces de l'ordre, raconte Le Parisien . La semaine dernière, avec une température de 45 degrés dans la voiture.

Immigration. Les mesures anti-migratoire de Donald Trump validées
Par conséquent, l'examen du texte à l'automne pourrait paradoxalement intervenir après la fin de la totalité de son application. De nombreux Etats américains avaient en effet lancé des recours contre ce décret.

Pour leur première nuit, les habitants ont été dirigés vers un centre de loisirs local, le Swiss Cottage leisure center. "C'était la course, je n'étais au courant de rien. C'est arrivé tellement vite, je n'avais pas l'énergie pour faire face", a-t-il dit.

La Première ministre britannique Theresa May a présenté mercredi ses "excuses" pour la façon dont les autorités sont initialement venues en aide aux victimes de cet incendie.

Devant le parlement, Mme May avait déclaré jeudi 22 juin que "le gouvernement (avait) ordonné l'examen des revêtements de tous les immeubles" de logements sociaux gérés par les pouvoirs publics à travers la Grande-Bretagne.

600 immeubles auraient un revêtement similaire à celui de la tour Grenfell, revêtement mis en cause dans la propagation rapide des flammes dans la tour jusqu'au sommet. Des poursuites pour "homicide" ne sont pas à exclure, a-t-elle souligné.