Emmanuel Macron veut réunir le Parlement en congrès à Versailles

Lundi, 26 Juin, 2017

Si la date n'a pas été confirmée par l'Elysée ou l'entourage du chef de l'Etat, elle interviendrait la veille du discours de politique générale de son Premier ministre à l'Assemblée nationale.

Emmanuel Macron: le président fait-il vivre un enfer aux ministres?

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a confirmé cette intention, mais pas la date. Le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a indiqué dimanche 25 juin qu'Emmanuel Macron envisageait de réunir les députés et sénateurs en Congrès à Versailles, le 3 juillet, pour " donner le cap au Parlement ".

" C'est une mise sous cloche du gouvernement de la part du président, qui est en train de griller la politesse à son premier ministre ", abonde le député LR de l'Ain, Damien Abad. Après avoir théorisé le dépassement des corps intermédiaires, après avoir choisi de contourner le Parlement avec les ordonnances, voilà maintenant qu'il en est à vouloir doubler son propre gouvernement. "Dans nos institutions le Premier ministre est le chef de la majorité".

Mohammed VI déçu, mécontent et préoccupé — Al Hoceima
Le Conseil des ministres s'est tenu cet après-midi du dimanche sous la présidence du roi Mohammed VI au palais royal de Casablanca.

Nani et Quaresma titulaires pour Portugal-Mexique — Coupe des Confédérations
La Russie , qui avait battu la Nouvelle-Zélande (2-0), suit à une longueur. Je pense de tout coeur à tout le Portugal avec ce qui se passe.

Les nouveautés de la rentrée scolaire 2017 — Education
D'une part, fait-elle valoir sur BFMTV, "les postes (2.500 promis par le ministre, NDLR) ne seront pas là pour la rentrée de septembre 2017, mais pour celle de septembre 2018".

Avec Nicolas Sarkozy, nous avons eu un Premier Ministre qui est devenu un collaborateur, avec Emmanuel Macron, il risque de devenir un simple répétiteur.

Dans un autre style, Thierry Solère, chef de file du groupe "LR constructifs-UDI-indépendants" à l'Assemblée, n'y voit rien à redire, trouvant cela "bien" et "pas contradictoire" qu'Emmanuel Macron parle avant Edouard Philippe. La tenue d'un Congrès à Versailles se justifie pour des réformes constitutionnelles mais ne doit pas être un Congrès de communication du président de la République. Le président est "toujours le maître des horloges et de son calendrier", rajoute-t-il.

Certains y verront une manière de verrouiller l'action gouvernementale et de retirer toute latitude au Premier ministre. "Il dirige le gouvernement ". En 2015, François Hollande avait convoqué le Parlement à la suite des attentats de novembre 2015 et avant lui, Nicolas Sarkozy en 2009, pour évoquer la situation économique du pays.