Une exécution en plein jour dans le XVe arrondissement

Samedi, 24 Juin, 2017

L' homme abattu froidement par 3 balles n'a pour l'instant pas été identifié. Un homme, dont l'âge n'a pas été communiqué, a été abattu de trois balles, ce vendredi, en début de soirée, à proximité de la rue de Brancion, dans le XVe arrondissement de Paris. Ce que l'on sait actuellement, c'est que la victime se trouvait dans le parc de la cité sensible des Périchaux, quand un homme s'est approché de lui, une arme à la main.

Il a alors tiré sur lui à trois reprises ne laissant aucune chance à sa victime.

D'après certains témoins, l'agresseur serait un homme âgé d'une trentaine d'années et de type africain. Il pourrait par conséquent être question d'un règlement de comptes, même si l'enquête, qui n'en est encore qu'à son commencement, a le temps d'évoluer et de faire ainsi apparaître une autre piste.

Ce qu'il faut retenir du gouvernement II d' Edouard Philippe — Remaniement
Le discours officiel, c'est de dire pour François Bayrou " je m'en vais pour ne pas gêner le Premier ministre et le Président ". Le ministre de la Justice François Bayrou a annoncé qu'il quittait le gouvernement ce mercredi 21 juin.

Macron remanie son gouvernement après le départ de ministres
Parmi eux, Nicole Belloubet , membre du Conseil constitutionnel et ancienne élue PS, succède à François Bayrou place Vendôme. Le gouvernement Philippe 2 est là pour durer fait savoir le président par la voix du porte-parole du gouvernement .

Canicule : un enfant retrouvé inanimé dans une voiture à la Seyne
Le drame s'est noué dans l'après-midi dans le véhicule stationné dans la propriété des parents du petit garçon. Elle a fouillé toute la maison et le jardin avant de le retrouver inconscient dans la voiture vers 16h30.

Le drame s'est produit en plein jour, au cœur d'une cité connue pour abriter des trafics de stupéfiants. Peu après 22 heures, il était toujours activement recherché.

Ce dernier dénonce le climat d'insécurité qui règne dans ce quartier du sud de l'arrondissement. "La piste d'un règlement de comptes sur fond de drogue est privilégiée", nous indique encore une source policière.

Le maire de l'arrondissement demande un renforcement de la présence policière.