La livre Sterling dévisse, mais les marchés résistent — Elections britanniques

Vendredi, 23 Juin, 2017

Le vétéran barbu de 68 ans a appelé à "un Brexit qui protège les emplois", assurant que le processus de sortie de l'Union européenne "devait se poursuivre" et que son parti était "prêt à mener les négociations au nom du pays".

Le vétéran travailliste Jeremy Corbyn, un partisan de l'aile gauche du Labour, souhaite adopter un ton plus conciliant face à Bruxelles afin de conserver un accès au marché unique européen. Idem face à l'euro qui montait à 88,24 pence, contre 86,60 pence.

Quant aux contrats futures sur indice Footsie, ils suggèrent un repli limité du fait de la " corrélation inverse " entre la livre et le FT100, riche en sociétés réalisant l'essentiel de leurs ventes hors du Royaume-Uni.

Dès lors, les tractations vont bon train et les négociations sont particulièrement âpres du côté de l'état-major du parti conservateur - toujours majoritaire- pour tenter de rallier à sa cause d'autres petites formations politique dans le cadre d'une coalition.

Le commissaire européen au Budget, Günther Oettinger, a insisté sur le fait que l'UE avait besoin d'un gouvernement britannique "capable d'agir", sans quoi "il y a un danger que les négociations soient mauvaises pour les deux parties".

Un nouveau Parlement mais pas de nouveau gouvernement au Royaume-Uni après les élections. Largement réélu dans sa circonscription d'Islington, au nord de Londres, il a immédiatement appelé Theresa May à la démission.

"Nous pouvons confirmer que le Parti unioniste démocrate nord-irlandais a donné son feu vert au principe d'un accord sur des grandes lignes pour soutenir le gouvernement conservateur", a déclaré le porte-parole de Downing Street.

Les commentateurs s'accordent à dire que Theresa May a subi un grave revers, et certains prédisent même qu'elle pourrait être renversée par des détracteurs au sein de son propre parti.

" "Le deuxième gouvernement Philippe a " vocation à durer longtemps " — Castaner citant Macron
Emmanuel Macron veut aller vite, pour imprimer sa marque, et donner un rythme de travail au gouvernement et à l'... Des très proches d'Emmanuel Macron font également leurs premiers pas, comme Benjamin Griveaux .

Le tournage du film "Downton Abbey" prévu en 2018
Michael Edelstein espère que celui-ci se déroulera dès 2018, l'écriture du scénario étant en cours depuis déjà plusieurs mois. Moins de deux ans après son retrait du petit écran, la série " Downton Abbey " va bel et bien connaître une seconde vie.

Michel Ancel vous présente Beyond Good and Evil 2
Pas forcément en termes de surprise - puisqu'il se murmurait depuis un moment que BGE 2 était dans les tuyaux - mais en termes d'impact affectif.

À gauche, les nationalistes écossais du SNP essuient également des pertes à 34 sièges, contre 54 précédemment, selon les projections. Leur numéro 2, Angus Robertson, ainsi que leur ancien leader, Alex Salmond, sont battus. Au contraire, le parti eurosceptique UKIP - dont Paul Nuttall a désormais pris la tête suite au départ de son leader emblématique Nigel Farage - ne remporte aucun siège.

Theresa May mise en difficulté? "Son leadership est remis en question et elle sera sous pression pour démissionner si les résultats se confirment", a souligné Iain Begg, professeur à la LSE, à l'AFP.

" Le grand pari de May échoue", résumait le quotidien conservateur Times dans un titre barrant sa une". "C'est ce que le peuple a voulu l'an dernier, c'est ce que nous ferons", a-t-elle affirmé.

Après les surprises du Brexit et de l'élection de Donald Trump, "c'est la leçon des deux dernières années", commente Brian Klaas, de la London School of Economics.

Beaucoup d'électeurs ont en revanche indiqué refuser que les attaques revendiquées par le groupe État islamique, qui ont fait huit morts à Londres samedi et 22 morts à Manchester le 22 mai, aient un impact sur leur vote.

"May se bat pour rester Première ministre", titre le quotidien Daily Telegraph, pro-Brexit. M May a reconnu que.

Et a situation est d'autant plus brouillée que Le Brexit a été paradoxalement éclipsé durant la campagne par les questions de la protection sociale et de la sécurité, dans ce pays frappé par trois attentats en moins de trois mois.