Les drapeaux mis en berne sur les bâtiments publics — Attentat de Londres

Lundi, 05 Juin, 2017

L'attaque de Londres a été perpétrée par une unité de combattants de l'Etat islamique selon un communiqué via son site de propagande. Douze complices présumés des trois terroristes tués par la police ont été arrêtés.

L'autre victime connue est un Français de 27 ans, dont des attaches familiales bretonnes, à Saint-Malo, ont été confirmées par le maire de la commune, Claude Renoult, à l'AFP.

Véhicule lancé contre la foule et assaillants qui poignardent au hasard les passants, ce nouvel attentat, le troisième en moins de trois mois au Royaume-Uni, a fait aussi des dizaines de blessés samedi soir, dont 21 se trouvaient dans un état " critique ". Un homme de 55 ans a ensuite été relâché sans être poursuivi.

Vingt-quatre heures après, Daech a revendiqué l'attentat. Très vite, d'autres témoignages ont fait état d'attaques au couteau dans le quartier voisin de Borough Market, sur la rive sud de la Tamise.

Malgré l'intervention rapide de la police, qui a abattu les trois hommes huit minutes après avoir été alertée, le bilan est lourd: sept morts et une cinquantaine de blessés.

Dimanche, la police londonienne avait déjà procédé à 12 arrestations à Barking, un quartier multiethnique du grand Londres.

Attaques de Londres: 10 morts, dont 3 assaillants, 48 blessés
La campagne avait déjà été suspendue après l'attentat qui avait fait 22 morts lors d'un concert à Manchester le 22 mai. Selon la même source, 36 personnes étaient encore hospitalisées, sur la cinquantaine de blessés dans l'attaque .

Daech revendique l'attentat de Londres
Sept Français ont en outre été blessés, dont quatre grièvement, ainsi que deux Allemands, un Australien et un Espagnol. La police a encore annoncé qu'elle ferait connaître les identités des trois terroristes "dès que possible".

" Make our planet great again " — Macron à Trump
Raison avancée par le président américain: " remplir le devoir solennel de protection de l'Amérique et de ses citoyens ". Après la Chine, les Etats-Unis sont le pays qui émet le plus de gaz carbone dans l'atmosphère.

Près de 50 blessés ont été hospitalisés dans cinq établissements différents, ont annoncé les services ambulanciers, qui ont soigné des blessés plus légers sur place.

Stations de métro et rue fermées, fêtards enfermés dans les bars et les restaurants, voitures de police passant toutes sirènes hurlantes: les quartiers visés sont passés de la fête au cauchemar en quelques minutes.

La camionnette blanche a fini sa course dans la clôture entourant la cathédrale de Southwark. Ils poignardaient tout le monde en criant "C'est pour Allah", selon plusieurs témoignages. "Des perquisitions sont en cours dans plusieurs lieux de Barking", a précisé Scotland Yard.

■ 20h16 Gmt: la police armée tue par balles les trois assaillants à l'extérieur du Wheatsheaf, un pub datant du XIXe siècle au coin du marché de Borough. Parmi les suspects, quatre femmes ont été emmenées par la police. Elles se couvraient le visage de leur foulard. Elle a affirmé sa conviction de vouloir lutter contre "l'idéologie du mal", en se donnant les moyens d'éradiquer l'extrêmisme dans la société britannique. L'assaillant, Khalid Masood, un Britannique converti à l'islam, avait été tué. Hier soir, un Français était toujours porté disparu.

Une enquête similaire avait été ouverte au lendemain de l'attentat du 22 mars devant le Parlement de Londres.