Cavusoglu condamne les attaques de Londres

Lundi, 05 Juin, 2017

Le groupe état islamique a revendiqué hier soir l'attaque sanglante qui a fait 7 morts et 48 blessés samedi soir à Londres.

Douze personnes ont été arrêtées dimanche à Londres au lendemain de cet attentat qui a fait sept morts dans le centre de la capitale britannique, dont un Français, à cinq jours des élections législatives.

Comme les deux précédentes, l'attaque de samedi a été revendiquée par l'EI, contre qui le Royaume-Uni a effectué ces dernières années des raids aériens en Irak et en Syrie.

Sur le front de l'enquête, des perquisitions ont été effectuées à Barking, une banlieue multiethnique de l'est de Londres, où la police a arrêté 12 personnes âgées de 19 à 60 ans.

Un photographe de l'AFP a distingué sur place quatre femmes, qui étaient emmenées par la police.

S'agissant des trois suspects ayant commis l'attaque à Londres, elle a assuré "comme la première ministre Theresa May l'a dit, qu'il s'agit de terroristes islamistes, au vu de leurs sources d'inspiration".

Le drame a éclaté vers 22h00 (23h00 en Suisse), quand venait de s'achever la finale de la Ligue des champions de football, qu'un public nombreux était allé regarder dans les pubs de Borough Market, un quartier branché de la rive sud de la Tamise.

Ils portaient de faux gilets explosifs pour accentuer la panique.

Theresa May: malgré l'attentat, les élections seront maintenues
Mme May a également annoncé son intention de revoir les peines dans les cas en lien avec le terrorisme. Il s'agit du troisième attentat qui frappe la Grande-Bretagne en moins de trois mois.

Attentat de Londres: au moins six morts, trois terroristes abattus
Le maire de Londres , Sadiq Khan, a déclaré dimanche matin que certains des blessés se trouvaient dans un état grave . Elle a également annoncé un renforcement de ses effectifs dans Londres dans les jours à venir.

Vincennes : shorts interdits pour les filles par la directrice d'une école
La FCPE, elle, déclare que "la directrice va revoir sa position mais maintient qu'elle veut une tenue correcte à l'école ". Toujours est-il que les parents d'élève ont prévu de statuer sur la question au conseil d'école cette semaine.

Il s'agit de la troisième attaque à caractère terroriste en Grande-Bretagne en moins de trois mois, après celle commise par un homme seul à Westminster le 22 mars (5 morts) et l'attentat suicide à Manchester le 22 mai à la fin d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande (22 morts, 116 blessés).

Les tirs nourris de la police, plus de cinquante, ont aussi blessé un passant, a précisé Scotland Yard.

Plusieurs témoins ont déclaré avoir entendu les assaillants hurler: "C'est pour Allah!".

Parmi les personnes tuées figurent un Canadien et un Français.

Selon son entourage, Jean-Yves Le Drian, qui débute une visite officielle en Tunisie, se rendra ensuite lundi après-midi à Londres, où il rencontrera les familles des victimes, les blessés et son homologue Boris Johnson. Plus tôt dans la journée, le Quai d'Orsay avait annoncé que quatre Français faisaient partie des blessés.

Les condamnations se sont multipliées dimanche, le maire de Londres Sadiq Khan évoquant des "actes barbares".

Le président Donald Trump a offert "le soutien total" des Etats-Unis.

Tenu dans des conditions de sécurité renforcées, il réunira notamment Justin Bieber, Coldplay, Robbie Williams, Pharrell Williams, Miley Cyrus, Take That, Usher ou encore les Black Eyed Peas.