Ministres : Emmanuel Macron exige confidentialité et discipline

Vendredi, 19 Mai, 2017

Le nouveau chef de l'État français, le centriste pro-européen Emmanuel Macron, a présidé jeudi son premier Conseil des ministres, au lendemain de la composition d'un gouvernement politiquement panaché, qu'il a pressé de fonctionner dans la "solidarité". Lundi dernier, solidement campé à la limite du tapis rouge dans la cour de l'Hôtel Matignon, Edouard Philippe applaudit Bernard Cazeneuve, son prédécesseur. Le président de la République bénéficie de 45% de cote de confiance.

Emmanuel Macron a expliqué que le chef de l'Etat devait fixer la stratégie, donner le cap et tenir l'équilibre des institutions et que le Premier ministre devait arbitrer. De même pour Nicolas Sarkozy en 2007 (59%) ou encore Jacques Chirac (61% en 1995 et 53% au début de son deuxième mandat en 2002). "La double déception, suite à la fois au quinquennat de Nicolas Sarkozy à droite et celui de François Hollande à gauche, fait que les Français ne se contentent plus des promesses et ne s'attendent pas à ce que la situation s'améliore sous le seul effet de l'élection", juge Yves-Marie Cann.

M. Philippe a par ailleurs confirmé la nomination d'un médiateur dans le dossier de Notre-Dame-des-Landes et promis d'aller "beaucoup plus loin" dans le texte sur la moralisation de la vie publique attendu avant les législatives, précisant toutefois préférer "les règles claires plutôt que l'inquisition". A noter que 21% des personnes interrogées se disent "sans opinion" à son egard, preuve que le maire du Havre pâtit d'un manque de notoriété. Il n'obtient que 36% d'opinions favorables contre 56% pour Jean-Marc Ayrault en 2012.

Pilotée par un Premier ministre venu de la droite modérée, Édouard Philippe, la nouvelle équipe intègre des personnalités de gauche, de droite, du centre et de la société civile, et respecte la parité hommes-femmes. 45% lui font confiance, quand 40% ne la lui accordent pas. "Emmanuel Macron voulait que les femmes occupent des ministères de premier plan et ne soient pas reléguées à des portefeuilles qui leur sont traditionnellement dévolus ou moins importants", fait-on également remarquer dans l'entourage du nouveau président.

F1 2017: Des monoplaces historiques dans le jeu
F1 2017 proposera donc le contenu de la saison 2017 de Formule 1 , mais aussi un contenu historique. Tous les modèles seront disponibles, mais la McLaren MP4/4 aura un statut particulier.

Emmanuel Macron dévoile son premier gouvernement — France
L'ancienne secrétaire générale de la CFDT Nicole Notat est citée pour le ministère du Travail. A 46 ans, Edouard Philippe, le Premier ministre d'Emmanuel Macron est peu connu du public.

La liste du nouveau gouvernement dévoilée — France
Mais nul doute que de nombreux compagnons de route ont dû être déçus, les places étant chères. Ce gouvernement choisi par Emmanuel Macron a plutôt jeudi les faveurs de la presse.

Tous les membres du gouvernement, y compris les deux ministres Les Républicains Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, doivent "soutenir les candidats de la majorité présidentielle" lors des élections législatives, a aussi insisté Christophe Castaner.

Elu avec plus de 66% des voix au second tour, Emmanuel Macron ne pourrait bénéficier en réalité que d'un soutien populaire relativement faible. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points. Un score et une tendance identiques pour le Front national.

(*) Sondage réalisé les 16 et 17 mai auprès d'un échantillon de 999 personnes, par Internet, selon la méthode des quotas. La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon progresse (15%; +2 points) et le Parti socialiste continue sa descente infernale, crédité de 6% des voix (-2points).