Macron donne ses directives et directions au premier Conseil des ministres — France

Vendredi, 19 Mai, 2017

"A titre exceptionnel" aussi, la presse a été tenue à l'écart de la sortie du Conseil, mais l'Elysée promet qu'à "l'avenir, les journalistes pourront de nouveau s'adresser aux ministres à l'issue du Conseil". Les secrétaires d'Etat: Christophe Castaner est nommé porte-parole du gouvernement chargé des relations avec le Parlement, Marlène Schiappa est chargée de l'égalité des femmes et des hommes, Sophie Cluzel est chargée des personnes handicapées, Mounir Mahjoubi est chargé du numérique. Les Français semblent pourtant avoir accepté les réformes que prévoient Emmanuel Macron et son gouvernement.

Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels.

Confidentialité, discipline, solidarité et responsabilité doivent être la règle au sein du gouvernement, a insisté le chef de l'Etat, a poursuivi le porte parole du gouvernement. Chacun 'a des parcours différents, des opinions différentes, des analyses qui peuvent être différentes. Le président, toujours selon Christophe Castaner, a achevé on intervention liminaire par "une invitation: ne changez pas!".

Aux côtés du Président et du Premier ministre, qui se font face au centre de la table, figurent les ministres d'Etat, les plus élevés dans la hiérarchie gouvernementale après le locataire de Matignon.

Edouard Philippe a par ailleurs confirmé la nomination d'un médiateur dans le dossier de Notre-Dame-des-Landes et promis d'aller "beaucoup plus loin" dans le texte sur la moralisation de la vie publique attendu avant les législatives, précisant toutefois préférer "les règles claires plutôt que l'inquisition".

Emmanuel Macron et Edouard Philippe finalisent la composition du gouvernement
Le premier Conseil des ministres du quinquennat Macron est également reporté d'un jour, à jeudi, comme le Conseil de défense. En riposte, LR prépare un contre-appel qui sera soumis aux 577 candidats de la droite et du centre aux législatives.

Législatives : 428 candidats investis par la République En Marche
Il était candidat à l'investiture dans la première circonscription de l'Essonne, celle de l'ancien Premier ministre socialiste. Manuel Valls a salué jeudi soir la décision de La République en marche de ne pas lui opposer de candidat aux législatives .

La défense bancale de Donald Trump — FBI
Il a même lié sa décision à l'affaire de la collusion supposée de la Russie avec son entourage sur laquelle le FBI enquête. Quant à l'administration Trump, elle dément les accusations de collusion avec Moscou.

Une situation inédite qui s'inscrit dans la continuité des fractures françaises repérées dès le premier tour de l'élection présidentielle de 2017, et qui paraît logique au vu du renouvellement provoqué par Emmanuel Macron: l'équipe qu'il a choisie doit faire ses preuves.

M. Darmanin a cependant jugé jeudi matin sur Cnews que la CSG était un "bon impôt" car "il est proportionnel". En cas de défaite à ces élections de juin, Emmanuel Macron devra se séparer de son Premier ministre issu des rangs de la droite pour nommer le chef de file du parti ou de la coalition disposant d'une majorité.

Édouard Philippe subit le même sort que son patron.

Outre ces personnalités, le gouvernement comporte aussi quatre socialistes, deux radicaux de gauche, trois centristes, et deux venus des Républicains (LR). La moitié proviennent de la société civile, du jamais vu sous la Ve République, dont une médaillée olympique d'escrime Laura Flessel, aux Sports, un populaire animateur de télévision écologiste, Nicolas Hulot, à la Transition écologique ou une éditrice, Françoise Nyssen, à la Culture. Nicolas Sarkozy faisait encore mieux avec 59%.

A gauche, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande pendant cinq ans, devient ministre des Affaires étrangères.