États-Unis : Trump a-t-il révélé aux Russes des informations classifiées ?

Jeudi, 18 Mai, 2017

Le président américain Donald Trump était de nouveau dans la tourmente ce lundi soir, accusé d'avoir divulgué des informations classifiées au chef de la diplomatie russe et la Maison Blanche tentait d'éteindre l'incendie tout en restant évasive sur le fond.

Le président américain Donald Trump aurait partagé des informations très sensibles la semaine dernière au cours de son entrevue avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov, et l'ambassadeur russe à Washington Sergei Kislyak, affirment le Washington Post et le New York Times.

Il a expliqué l'avoir fait "pour des raisons humanitaires" et vouloir, "en plus, que la Russie renforce nettement sa lutte contre l'ÉI et le terrorisme". D'après le Washington Post, Donald Trump a, lors d'une rencontre mercredi dans le Bureau ovale avec Sergueï Lavrov, évoqué des renseignements concernant une opération du groupe État islamique en préparation. Pis encore, ces informations ont été communiquées par un partenaire des États-Unis qui n'avait pas donné l'autorisation de les partager avec Moscou. "A aucun moment, des méthodes de renseignement ou des sources n'ont été évoquées lors de cette rencontre", a lancé le général McMaster avant de s'éclipser sans répondre aux questions des journalistes.

Pour apporter du démenti, le président du Conseil de sécurité nationale, le général H.R. McMaster joue sur les mots.

De son côté, le Kremlin a dit de cette affaire, mardi, que c'était "n'importe quoi". "Et c'est un sujet que nous ne voulons ni démentir ni confirmer", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à des journalistes.

Quels salaires vont toucher Edouard Philippe et les ministres — Gouvernement
Les noms des 15 ministres du gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe seront officiellement connus à 15h ce mercredi. Tous les yeux se sont ensuite tournés sur la composition du premier gouvernement du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Cannes 2017 : les affiches de la Croisette... en attendant l'ouverture
Cette séance sera suivie par celle de la copie restaurée de All that Jazz de Bob Fosse, Palme d'or à Cannes en 1980. Le lundi 22 mai, aura lieu en salle Debussy un HOMMAGE A ANDRÉ TÉCHINÉ.

Poutine propose de révéler la teneur de la conversation Trump-Lavrov
Avant ces nouvelles révélations du New York Times , la Maison Blanche s'était employée mardi à contester l'idée selon laquelle M. Pour Leon Panetta, ancien directeur de la CIA, cette nouvelle affaire "entame la crédibilité de la présidence" américaine.

Pour nous, ce n'est pas la question, c'est encore une fois n'importe quoi. Durant ce meeting, Donald Trump aurait révélé des informations concernant l'organisation Etat islamique et une menace terroriste liée à l'utilisation d'ordinateurs portables explosifs par Daesh. Alors que Moscou est toujours soupçonné d'avoir mis son nez dans la campagne présidentielle américaine pour faire tomber Hillary Clinton et favoriser l'élection de Trump, et que l'ex patron du FBI James Comey se serait fait virer parce qu'il enquêtait justement sur l'éventuelle collusion entre la Maison-Blanche et le gouvernement russe, cette nouvelle révélation du Washington Post passe mal.

Ses auteurs soulignent que le président est autorisé à révéler les informations qu'il désire et n'a donc pu "enfreindre aucune loi pénale concernant la divulgation d'informations secrètes dans ce cas-là".

Le souci, c'est que toutes ces informations étaient d'un degré "le plus hautement classifié".

Le quotidien américain, quant à lui, dit détenir plus d'informations sur ce projet terroriste, qu'il se réserve de publier à la demande expresse de responsables américains.

Mais selon un responsable américain cité par le Washington Post sous couvert d'anonymat, le président américain "a révélé plus d'informations à l'ambassadeur russe que nous n'en avons partagé avec nos propres alliés".