Le soulagement de Valls, finalement épargné par En Marche !

Jeudi, 18 Mai, 2017

L'ancien premier ministre n'est pas investi par le mouvement, même s'il s'était autoproclamé candidat En Marche sur RTL en début de semaine. "Nous voulons rassembler largement et ne pas donner l'impression d'humilier, de rejeter".

Manuel Valls a "salué" cette décision dans un communiqué, précisant qu'il se présenterait en "homme libre". Les parlementaires sortants " pro-Macrons " sont tous issus des rangs du Parti Socialiste. Dès lors, la question des prétendants Républicains et Modem se posent.

Et de l'autre côté, "des personnes qui disent: +on veut appuyer le président, en gardant une identité Républicaine, au sens partidaire du terme+", a-t-il complété.

La passation officielle de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron aura lieu dimanche 14 mai à l'Elysée. Les derniers seront rendus publics d'ici à mercredi.

Un retard qui n'a pas empêché quelques couacs parmi les investitures. A ce stade, nous ne lui opposons pas de candidat.

La réclusion criminelle à perpétuité requise contre Francis Heaulme
L'avocat général de la cour d'assises de Moselle a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre Francis Heaulme. Il a toutefois nié en être l'auteur devant les jurés réunis pour son procès depuis le 25 avril.

Polémique Netflix à Cannes: les scénaristes appellent à revoir la réglementation
Leurs noms sont pour l'instant tenus secrets, mais le délégué général Thierry Frémaux promet une "belle montée de marches". Elle stipule qu'un film ne peut être vendu ou loué en vidéo à la demande que quatre mois après sa sortie en salles.

Monaco va fêter son titre avec… 50 cent !
Chaque abonné et résidents pourront retirer dès ce mercredi au guichet du stade Louis-II à partir de 15h, puis de 10h à 18h jeudi, vendredi et samedi.

Outre cette première anicroche avec un allié majeur, la liste comportait pas moins de dix erreurs, corrigées dans la soirée, dont certaines ont fait du bruit: Mourad Boudjellal, président du Rugby club toulonnais, n'a pas été investi contrairement à ce qui a été annoncé.

La liste dévoilée par le secrétaire général du mouvement En Marche, jeudi devant la presse n'a pour l'instant investit aucun ténor de droite. Mais aussi Edouard Philippe, considéré comme un possible premier ministrable.

Le mouvement du président élu Emmanuel Macron a présenté jeudi une liste de 428 candidats pour les élections législatives des 11 et 18 juin et laissé provisoirement sans titulaire les 149 circonscriptions restantes, dans l'espoir notamment de nouveaux ralliements, en particulier de droite.

Il s'agit des députés Richard Ferrand (Finistère) bien sûr, secrétaire général de La République en marche, Christophe Castaner (Alpes-de-Haute-Provence), porte-parole pendant la campagne, Stéphane Travert (Manche), Jean-Yves Caullet (Yonne), Thierry Robert (La Réunion), Jean-Louis Touraine (Rhône), Yves Blein (Rhône), Frédéric Barbier (Doubs, suppléant de Pierre Moscovici), François-Michel Lambert (Bouches-du-Rhône), Patrick Vignal (Hérault), Monique Iborra (Haute-Garonne), Sophie Errante (Loire-Atlantique), François Dumas (Gard), Jean-Jacques Bridey (Val-de-Marne), Yves Daniel (Loire-Atlantique), Brigitte Bourguignon (Pas-de-Calais), Florent Boudie (Gironde), Olivier Véran (Isère) ou Jean-Michel Clément (Vienne).

"Un beau combat" à venir, prédit l'éleveuse de toros, ex-épouse du tennisman français Henri Leconte, dans une déclaration à l'AFP.