Le roi des Pays-Bas va apprendre à piloter des Boeing 737

Jeudi, 18 Mai, 2017

Alors que la flotte de Fokkers de KLM va être décommissionnée, le roi va devoir s'entraîner à piloter les Boeing 737 de la compagnie s'il veut continuer à exercer ce "petit boulot" hors du commun.

PASSION Passionné d'aviation, le monarque néerlandais travaille à temps partiel depuis vingt ans pour la compagnie aérienne KLM... Les passagers ne connaîtront toutefois pas l'identité de leur royal pilote: la présence à bord du roi n'est jamais annoncée. "Avant le 11 septembre, la porte du cockpit était ouverte". Le roi se souvient qu'à cette époque, les gens y rentraient régulièrement pour jeter un coup d'œil et étaient contents ou surpris de le voir assis là. Le roi affirme qu'il est rarement reconnu dans son uniforme. De même pour sa voix, car "la plupart des gens n'écoutent pas ".

Gouvernement. Fin de cumul pour Le Drian
Je sais que les choses seront dites clairement aux Bretonnes et aux Bretons. "C'est un homme de devoir et d'engagements". Depuis novembre 2015, c'est le premier vice-président Loïg Chesnais-Girard qui a endossé le rôle de " président bis ".

Le choix du nouveau Premier ministre divise la classe politique (SYNTHESE) — France
Emmanuel Macron, roi de la manœuvre politicienne? Une distance qui n'a pas altéré l'amour que ces deux tourtereaux se portent. L'Elysée justifie ce retard par la nécessité de vérifier le parcours et le profil des ministres potentiels.

Sophie Cluzel, une figure associative en charge du handicap — Portrait
Ancienne élève de Sup de Co Marseille, Sophie Cluzel a une histoire très personnelle avec les problématiques liées à l'handicap. En janvier 2012, elle a aussi organisé le premier Grenelle de l'intégration des jeunes handicapés dans la société.

Le goût de Willem-Alexander pour le pilotage n'est pas un secret. Mais jusque-là, les 17 millions de Néerlandais ignoraient que c'était bien plus qu'un simple passe-temps. Un "hobby" qui lui permettrait de se détendre. Il a indiqué qu'un pilote est responsable de l'avion qu'il pilote, de ses passagers et de son équipage, et qu'il ne peut pas amener ses problèmes avec lui dans les airs. "Vous pouvez complètement vous déconnecter pour un moment et vous concentrer sur autre chose", a-t-il raconté à la presse néerlandaise. Dans les colonnes de De Telegraaf, il a aussi annoncé qu'il va bientôt apprendre à manœuvrer les Boeing 737, qui vont remplacer les Fokker 70.

Le journal Le Monde rappelle également qu'avant son accession au trône, Willem-Alexander avait confié à ses proches que " s'il n'était pas né dans un palais et dans les obligations qui en découlaient, son rêve aurait été de piloter les plus gros avions commerciaux.