En Marche! dévoile l'identité des candidats investis — France/ Législatives

Dimanche, 14 Mai, 2017

Du côté de La République en Marche, on se montre dédaigneux et on réaffirme que l'ancien premier ministre socialiste n'est toujours pas assuré d'obtenir l'investiture pour les prochaines législatives. Tous les candidats se retrouveront samedi à Paris au musée du Quai Branly pour un séminaire.

Alors que la liste définitive devait être annoncée jeudi, le mouvement s'accorde quelques jours supplémentaires pour analyser de nouvelles candidatures: "Un certain nombre de candidats Les Républicains (parti du candidat malheureux à la Présidentielle François Fillon) ont déclaré vouloir aider le nouveau président de la République et participé à la dynamique de rassemblement", a déclaré Ferrand.

Si Valls devait être exclu du PS et refusé par La République en Marche, il lui resterait donc à prendre les chefs de l'UDI et des LR au mot et à demander l'hospitalité politique. Il reste donc 149 circonscriptions dans lesquelles les noms des candidats du parti présidentiel n'ont pas été précisés.

En fait, seuls 14 noms sont pour l'instant connus et "environ 450" le seront jeudi après-midi, selon le président de la Commission d'investiture Jean-Paul Delevoye, alors qu'il était initialement promis de pourvoir l'ensemble des 577 circonscriptions d'ici à jeudi midi. "Soit 34 candidatures en moyenne par circonscription". Selon Richard Ferrand, 52% des investis sont dans ce cas.

On connaît les noms des premiers candidats d'"En Marche" — Législatives
Les autres candidats (95 %), qu'ils soient de la société civile ou déjà en politique, n'ont jamais exercé le mandat de député. Leurs noms ont été divulgués solennellement ce jeudi 11 mai au quartier général de La République en marche à Paris.

Emmanuel Macron présente ses candidats
Couac de communication: le parti a annoncé par erreur l'investiture de Mourad Boudjellal , président du Rugby club de Toulon. Le mouvement qui veut " moraliser la vie politique " exige un casier judiciaire vierge pour ses candidats.

Etats-Unis: communication cacophonique de l'administration Trump sur Comey ex-FBI
Dans l'entourage de Trump, on tente de minimiser, tandis que les Démocrates appellent à la nomination d'un procureur spécial . Comey avait commencé à recevoir des points d'information quotidiens (...) sur l'enquête, depuis au moins trois semaines".

Ce dernier a détaillé lors de la conférence de presse l'adéquation de ces critères par rapport à la liste des 428 candidats: "Sur le renouvellement, 59 % des candidats sont issus de la société civile au sens qu'ils n'ont jamais exercé et n'exercent pas de mandat politique". "214 hommes, 214 femmes", indique le parti.

"Candidat, ça ne s'improvise pas", s'inquiète un soutien de M. Macron.

On y retrouve pêle-mêle le conseiller communication de François Hollande Gaspard Gantzer (Ille-et-Vilaine), le mathématicien Cédric Villani (Essonne) ou encore la torera Marie Sara (Gard). "Ce n'est pas notre problème, répond Benjamin Griveaux, porte parole d'En marche!". Recalé par En marche!, Manuel Valls est-il en passe d'être mis à la porte du Parti socialiste?

Le conseil d'administration a décidé de faire cette exception en raison du statut d'ancien Premier ministre de Manuel Valls et de sa décision, même "tardive", de porter le projet d'Emmanuel Macron, a-t-il expliqué. Le député sortant et candidat de La Belle Alliance Populaire, Christophe Cavard, a déjà annoncé vouloir s'inscrire dans "une logique majoritaire, parce que l'opposition pour l'opposition trouve sa limite". La fin des dépôts de candidature est prévue le 19 mai. 24 d'entre eux ont obtenu l'investiture En Marche.